Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Entrepreneuriat: Le FAIEJ forme des jeunes pour une compétition internationale de plans d’affaires

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

 

Centre Sichem à Kpomé( préfecture du Zio) , environ 30 Km au nord-est  de Lomé, c’est ce cadre que le FAIEJ (Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes ) a choisi pour la formation  en techniques de création et de gestion d’une micro entreprise,  à l’intention de jeunes diplômés sans emplois, âgés de 18 à 35 ans et porteurs d’idées d’entreprises.

Au total 82 jeunes retenus à l’issue d’un test de présélection , consécutif à un appel à candidature, prennent part à cette formation de 10 jours ,  démarrée ce mardi 17 mai 2016.

Lancée officiellement par Mme Sahouda Gbadamassi-Mivédor, Directrice générale du FAIEJ, la formation  vise à développer l’esprit d’entreprise chez les  jeunes , en vue de l’émergence d’une  jeune classe de promoteurs de PME et PMI. Plus concrètement , il s’agit d’assurer à ces jeunes porteurs de projets d’entreprises, une formation de qualité sur les fondamentaux du processus de création d’entreprise et  d’élaboration de plan d’affaires.

Les 10 meilleurs plans d’affaires du point de vue pertinence et innovation, retenus après la formation, seront présentés à une compétition internationale dans le cadre du Programme de Promotion de l’Entrepreneuriat des Jeunes (PPEJ) de la Conférence des Ministres des pays ayant le Français en partage ( CONFEJES). Ils bénéficieront d’une subvention. Les autres plans d’affaires entreront dans le processus d’obtention du Crédit Jeune Entrepreneur à 4,5% du FAIEJ.

A l’ouverture de la formation,  Mme Gbadamassi -Mivédor a invité les  jeunes à s’ investir et à être attentifs.  « Vivement qu’elle porte ses fruits et qu’elle vous ouvre les portes d’un avenir prometteur que vous aurez contribué à bâtir vous-mêmes »,   leur a-t-elle lancé.

Pour sa part, M. Soulemana Idrissou, Coordonnateur national du PPEJ a félicité les participants pour leur sélection avant de rappeler la mission du PPEJ . Créé en 1994, le PPEJ, a-t-il souligné , forme ,  assiste et  fait valoir les  jeunes à l’international en leur permettant de compétir.

En prélude au lancement de la formation ,  la Directrice générale du FAIEJ s’est entretenue avec les participants. Les échanges ont été riches et féconds.. « Vous avez choisi la meilleure réponse à vos questionnements…Vous faites partie de cette jeunesse dont  nous sommes fiers…Vous avez la capacité, l’Etat  a une volonté politique forte et la société civile veut vous accompagner…Nos portes sont toujours ouvertes pour vous écouter , pour vous accompagner », a martelé  Mme Gbadamassi-Mivédor.

Les participants attendent beaucoup de cette foramtion. Venu de Kara,  Limdeyou Aklisso  souhaite créer un centre culturel et artisanal. Aussi le jeune homme espère -t-il compléter ses connaissances entrepreneuriales grâce à cette formation . » Je suis venu à cette formation avec l’idée de compléter mes connaissances  entrepreneuriales. Je cherchais une occasion comme celle-ci ;  voilà pourquoi je n’ai pas hésité à soumettre ma candidature. Dieu merci , j’ai été retenu« ,  se félicite -t-il.

Koumai Charifatou veut produire et commercialiser le miel; pour elle , cette formation est une  aubaine. « Mon attente par rapport à cette formation, c’est d’avoir toutes les compétences nécessaires à un jeune entrepreneur. Je souhaite aussi  m’enrichir à partir des expériences des autres participants »,  explique-t-elle.

La formation est basée sur les tomes 1 et 3 actualisés du manuel de formation en entrepreneuriat de la CONFEJES et assurée par des formateurs de l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE) et de la Direction de l’Emploi des Jeunes (DEJ).

Des séances  de développement personnel assurées par Mme Dogo Lydia , Consultante internationale venue de la Côte d’Ivoire, ainsi que des modules transversaux entre autres les chaînes de valeur, la fiscalité des petites entreprises, les procédures de création d’une entreprise, les formes juridiques… sont également au programme de cette formation.

 

( Photo: Mme Sahouda Gbadamassi-Mivédor, Directrice du FAIEJ, au milieu, s’adressant aux participants)