Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

MCC: 07 indicateurs validés pour le Togo

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

 

Le  processus d’éligibilité du Togo au Millenium Challlenge  Corporation (MCC) se poursuit. Selon le scorecard 2015,  le rapport d’évaluation des performances des pays candidats,  publié le 04 novembre  dernier, le Togo a validé  7 indicateurs sur 20 et  fait des progrès par rapport aux 13 restants. C’est deux indicateurs de mieux  que  l’année dernière où seulement 5 ont été validés. Ces résultats  s’expliquent par les progrès sociaux, politiques et économiques enregistrés par le Togo ces derniers temps.  Le dynamisme de la Cellule  nationale de coordination du MCC en est également pour beaucoup. La cellule a en effet  associé tous les acteurs de la  vie sociopolitique au processus à travers plusieurs rencontres, et effectué,  il y a quelques mois, une visite aux USA pour présenter les progrès du Togo aux  autorités  impliquées dans le MCC.

 

Les détails sur  le rapport dans le communiqué ci-dessous.

 

                                                                          

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

*************

Sept (07)  indicateurs validés pour le Togo dans le scorecard 2015 du Millenium Challenge Corporation (MCC)

 

Lomé, le 11 novembre 2014 – Le Togo s’est engagé à travailler à son éligibilité au programme américain de lutte contre la pauvreté dénommé « Millennium Challenge Account (MCA) ».

 

Selon le scorecard 2015 publié ce 04 novembre 2014 par l’agence MCC,  le Togo a obtenu sept (07)  indicateurs au vert (validés) contre cinq (05) l’année dernière avec des progrès majeurs sur deux indicateurs à savoir la « politique commerciale » et la « liberté de presse »qui, bien que restés dans le rouge (non validés) se trouvent pour la première fois sur la médiane (score moyen annuel de l’ensemble des pays du même groupe).

 

En outre, sur les treize (13) indicateurs restants, huit (08) se situent aujourd’hui sur la médiane sans oublier la non comptabilisation des scores  du rapport Doing Business 2015 pour lequel notre pays a fait un bon de quinze (15) places avec quarante cinq (45) places gagnées pour le seul indicateur de « création d’entreprises ».

 

L’analyse des scores révèle une marge de manœuvre assez prometteuse pour notre pays. En effet, à travers la politique audacieuse du gouvernement, d’importantes reformes  ont été entreprises en 2014 dans les secteurs stratégiques que sont (i) la lutte contre la corruption, (ii) les libertés publiques, (iii) les libertés politiques, (iv) l’amélioration de l’environnement des affaires, (v) la modernisation de la justice.

 

Rappelons que le Millennium Challenge Account est un processus délicat et complexe dont l’engagement au plus haut niveau de l’Etat a été marqué par outre l’atelier de lancement en février 2014, la mise en place par décret des comités sectoriels et d’une cellule dédiée, l’organisation d’ateliers d’information/ formation à l’endroit des acteurs au développement (Administration, secteur privé, société civile), la tenue d’un séminaire gouvernemental et d’une mission technique à Washington en vue de permettre à l’agence du Millennium Challenge Corporation (MCC) et à ses institutions partenaires de prendre connaissance des progrès récents réalisés par le Togo.

 

La Cellule MCA TOGO remercie tous les acteurs des secteurs sociaux et économiques qui se sont mobilisés pour cette noble cause au cours de l’année 2014

 

 

 

Contexte :

 

Le Togo a engagé ces dernières années après la restauration de la stabilité politique, un ambitieux programme de réformes économiques. Ces réformes qui se déroulent avec en arrière-fond un climat politique apaisé accordent  une place particulière à la gouvernance économique et la lutte contre la pauvreté. La nouvelle gouvernance ainsi mise place a permis au pays d’atteindre le point d’achèvement de l’initiative PPTE en décembre 2010 et de porter le rythme de la croissance de l’économie à 6% en 2013. Les efforts visant à renforcer la gouvernance économique se sont intensifiés  avec, entre autres, l’adoption du code des douanes (2), la mise en place en 2014 de (1) l’Office togolais des recettes (OTR) fusionnant les principales régies financières que sont les douanes et les impôts  en vue d’améliorer la mobilisation des ressources publiques (3) ainsi que l’opérationnalisation du Guichet unique du commerce extérieur.

 

L’adoption des textes sur la lutte contre la corruption,  l’opérationnalisation des chambres commerciales d’une part et du guichet unique de formalités d’entreprises avec la possibilité de créer son entreprise à coût réduit  sont autant de facteurs qui contribuent à un environnement économique sain et prometteur.

 

 

Contacts :

 

 

Madame Sandra Ablamba JOHNSON : 90 16 46 38 ; ablamba.johnson@presidence.gouv.tg

 

Monsieur Bèguèdouwè  PANETO: 90 28 66 65 ; panetob@gmail.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Annexe : A propos du Millenium Challenge Account

 

Pour votre information, le Millennium Challenge Account (MCA) est une Initiative proposée par le Président Georges Bush en 2002 à la conférence sur le développement durable à Monterrey (Mexique). Cette Initiative a été consacrée en 2004 par une Loi du Congrès Américain et gérée par le Millennium Challenge Corporation (MCC). A travers ce fonds, les Etats-Unis d’Amérique assistent les pays éligibles, à lutter contre la pauvreté par l’accélération de la croissance économique. Les domaines d’intervention du MCC sont variés et couvrent les infrastructures, les secteurs sociaux, le secteur productif, etc. notamment l’agriculture et l’irrigation, le transport (routes, ponts et ports), l’approvisionnement en eau potable et l’assainissement, la santé, la lutte contre la corruption, les droits fonciers, l’éducation, les finances, le développement des entreprises, les réformes de politique, etc.

 

Le MCC gère les différents Comptes du Millénaire (Millennium Challenge Accounts) financés exclusivement par le Congrès américain

 

Chaque année, le Conseil d’Administration du MCC se réunit pour sélectionner des pays éligibles et mettre au point une proposition d’aide du MCA. Le Conseil examine la performance des pays en voie de développement, notamment, les indicateurs de politique indépendante et transparente : une gouvernance juste, l’investissement dans les personnes, et l’encouragement de la liberté économique.

Afin qu’un pays devienne éligible pour recevoir une assistance, le MCC examine les performances des vingt indicateurs de politique indépendante et transparente tels que

  • la bonne gouvernance (libertés civiles, droits politiques, liberté d’expression et responsabilité, efficacité du gouvernement, état de droit, contrôle de la corruption) ;
  • les actions en faveur de leur population (pourcentage du PIB consacré aux dépenses publiques de santé, d’éducation publique primaire, du taux d’achèvement du premier cycle d’étude pour les jeunes filles, du taux d’immunisation, du taux de mortalité des enfants), et la gestion des ressources naturelles ;
  • la promotion de l’économie de marché (qualité de la rréglementation, droits et accès foncier, démarrage d’entreprise, accès au crédit, la femme dans l’économie, politique commerciale, taux d’inflation, politique financière).

Les principaux critères d’éligibilité se présentent comme suit :

–         le pays doit enregistrer un score au-dessus de la médiane du groupe pour au moins la moitié des indicateurs;

–         le score du pays pour le « contrôle de la corruption » doit être au-dessus de la médiane;

–         le score du pays doit être au-dessus du seuil minimum défini pour l’indicateur sur « les droits politiques » ou sur « les libertés civiles » (droits démocratiques);

–         le pays doit passer au moins un indicateur de chaque catégorie (gouvernance, investissement dans le capital humain et liberté économique).

Si le pays répond à ces critères, le Conseil d’Administration du MCC peut lui demander de présenter une proposition pour une aide dans le cadre du Contrat (dénommé “Compact”).

Pour plus d’informations sur http://www.mcc.gov