Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Accès équitable à l’emploi: le PASYD plaide pour la mise en place d’une haute autorité

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Œuvrer à l’accès équitable des Togolais aux emplois publics et privés, c’est ce à quoi s’est engagée l’ONG PASYD( Partage et Action en Synergie pour le Développement) à travers son projet dénommé « Projet de consultations et de plaidoyer pour un accès équitable aux emplois privés et publics au Togo ». Les résultats dudit projet ont été présentés lundi à la presse.

Ce projet est l’un des 26 financés par l’Union Européenne à travers le PASCRENA ( Programme d’Appui à la Société Civile pour la Réconciliation Nationale) en vue de vulgariser les recommandations de la CVJR ( Commission Vérité Justice et Réconciliation).

Dans le cadre du projet, des consultations ont été menées du 26 janvier au 22 mai 2015 dans les 5 régions du Togo et dans Lomé commune, en vue de susciter un débat citoyen autour de la problématique de l’accès équitable à l’emploi . Au total 324 acteurs sociaux ont pris part à ces rencontres qui ont accouché de plusieurs recommandations sur les plans juridique et institutionnel. Il est notamment recommandé à l’Etat de définir une norme pénale contre la discrimination ethnique liée à l’embauche et aux conditions de travail; de mettre en place une haute autorité chargée du contrôle du respect de l’égalité des chances dans l’accès aux écoles de formation et au marché de l’emploi.

Parlant de la discrimination liée à l’emploi, M. Akpa Komo, Directeur Exécutif du PASYD a indiqué:  » « Ce n’est pas un problème d’une personne, d’une ethnie; c’est un problème à nous tous ».