Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Accroître la productivité dans la filière coton: le gouvernement fait don de 40 tracteurs aux producteurs

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Le Colonel Ouro-Koura Agadazi, ministre togolais de l’agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique a remis mardi un lot de matériels agricoles (composé d’une quarantaine de tracteurs), à la Fédération nationale des groupements de producteurs de coton (FNGPC).

D’une valeur totale de 414 millions de FCFA, ces équipements fournis par des partenaires indiens sont munis d’accessoires que sont la charrue à disque, le pulvériseur à disque, et la remorque destinés à faciliter le labour, et le transport des récoltes.

Par ce geste, le gouvernement togolais entend apporter un appui à la filière cotonnière, pour régler le problème de la pénibilité qui constitue le véritable goulot d’étranglement à la relance de la production et à la productivité dans ce secteur.

Le niveau de la production de l’or blanc au Togo a connu une progression considérable la campagne dernière, passant de 77 850 tonnes la campagne 2013-2014 à 114 300 tonnes en 2014-2015, malgré les difficultés et les contraintes techniques de la filière.

A la remise des équipements aux bénéficiaires, le ministre Agadazi a indiqué que ces matériels devront permettre de corriger la faiblesse de la mécanisation constatée dans le secteur cotonnier togolais.

‘Les opérations culturales surtout le labour, sont manuelles dans une proportion au-delà de 69% alors que le labour mécanisé, pratiqué plus dans la région septentrionale est réalisé à 31% ‘environ 25% de culture attelée, et 6% de motorisé. C’est donc dans l’esprit de corriger ce retard que le gouvernement a pris l’initiative d’apporter cet appui aux cotonculteurs. L’objectif visé par cette action est de promouvoir la mécanisation par segmentation en ciblant principalement les opérations de préparations des sols et de sarclages, en vue de réduire la pénibilité du travail au champ et d’accroitre la productivité’, a indiqué le ministre.

Le gouvernement ambitionne avec ce nouvel appui, atteindre une production de 200 000 tonnes de coton-graine à l’horizon 2022 avec un rendement de 1600 kg à l’hectare.

Le taux de mécanisation dans la filière cotonnière au Togo est actuellement de l’ordre de 2%.