Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Africa best practices forum : la première édition à Lomé

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

 

“Echanger sur les bonnes pratiques en matière de réformes “, tel est l’objectif du « Africa best practices forum », une rencontre consacrée exclusivement à l’amélioration du cadre et de l’environnement des affaires en Afrique.

La Banque mondiale et la Banque ouest africaine de développement (BOAD) soutiennent cette initiative dont la première édition a lieu à Lomé les 26 et 27 février prochains.

Plus de 200 personnes y sont attendues dont Cheikh Hadjibou Soumaré, Président de la Commission de l’UEMOA, Christian Adovelande, Président de la BOAD, Hervé Assah, représentant de la Banque mondiale au Togo, Alioune Sall, directeur général du think tank African Futures Institute, Cody Lee, directeur de la Singapore Business Federation, Felix Bikpo, directeur général de African Guarantee Fund, Jean-Louis Ekra, président d’Afreximbank, Amadou Kane, ancien ministre des Finances du Sénégal et Momar Nguer, directeur Afrique de Total Supply & Marketing.

La présence des délégations du Maroc, du Rwanda et de Singapour est également annoncée.

L’Afrique a connu d’immenses progrès sur un plan économique sur la dernière décennie. Six des dix économies ayant le plus fort taux de croissance sont en Afrique et près de 10% des investissements directs étrangers mondiaux ont été dirigés vers le continent. Grâce à une politique d’assainissement de l’environnement macro-économique et aux réformes socio-politiques, deux tiers des économies africaines ont connu une amélioration du climat des affaires selon la Banque mondiale dans le classement Doing business 2015. Parmi les dix économies ayant le plus progressé depuis l’édition précédente de ce document qui mesure la facilité de faire des affaires dans 189 pays, cinq sont africaines.

« Africa best practices » regroupe des   experts africains et internationaux, responsables de l’administration publique et politiques, dirigeants du secteur privé et acteurs sociaux en vue de partager leurs expériences en matière de réformes qui permettent de stimuler la croissance et l’emploi.