Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

AGIR lance son “dialogue inclusif ” pour le Togo

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp


L’Alliance Globale pour les Initiatives de Résilience  Sahel et Afrique de l’Ouest (AGIR), a lancé  vendredi 07 mars 2014 , au cours d’une rencontre  à Lomé, son processus de ”Dialogue inclusif  pays” pour  le Togo. La rencontre a été ouverte par M. Ouro -Koura Agadazi, ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche.

 

Le dialogue inclusif  est un élément d’une feuille de route régionale adoptée en avril 2013 ,  à  décliner en Priorités Résiliences Pays (PRP) dont l’élaboration doit se faire dans le cadre d’un dialogue inclusif dans chaque pays.  Il vise à  permettre de mieux gérer les crises alimentaires en aidant les ménages les plus vulnérables.

 

Le lancement du processus  au Togo marque le début d’un travail immense d’analyse et de proposition qui devra permettre d’identifier clairement les priorités d’investissement en vue de renforcer la résilience à l’insécurité alimentaire.

 

Le Commissaire chargé du département de l’Agriculture et de l’Environnement  de la Communauté  Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) , Laopodini Atouga, a indiqué que dans l’optique de  résoudre le problème de la faim et de la pauvreté,  les organisations paysannes, de la société civile , du secteur privé et leurs plateformes sont particulièrement interpellées car sans elles aucune initiative de développement durable ne pourrait aboutir.  Les acteurs engagés dans le processus bénéficient  ainsi de l’appui technique et  financier des organisations intergouvernementales ainsi que du club du Sahel et de l’Afrique de l’ouest.

 

AGIR  a été scellée le 6 décembre 2012 à Ouagadougou à l’occasion de la 28e réunion du Réseau de Prévention et de gestion des Crises Alimentaires(RPCA). Elle est placée sous le leadership politique et technique de la CEDEAO, de l’Union Economique et Monétaire Ouest -Africaine (UEMOA) et du CILSS (Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel).

 

Son objectif est de “Réduire structurellement et de manière durable la vulnérabilité alimentaire et nutritionnelle en accompagnant la mise en œuvre des politiques sahéliennes et ouest-africaines ». Bâtie autour du crédo “Faim Zéro” d’ici à 20 ans , AGIR  a pour vocation de fédérer  les efforts des acteurs de la région et de la communauté internationale  autour d’un cadre commun et partagé de résultats.

 

Il s’agit pour M. Ouro-Koura Agadazi, à travers AGIR,  de fédérer les efforts pour lutter  contre la malnutrition face aux questions émergentes et aux chocs multiples liés, notamment, aux changements climatiques qui affectent les productions végétales, animales et halieutiques.

 

(Photo: M. Ouro -Koura Agadazi, ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche.)