Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Akakpo-Lado Edouard inventeur de “Merlinox” : “Cette machine sert à piler les noix de palme”

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Jeune talent de 23 ans , Akakpo-Lado Edouard , a mis au point “Merlinox”, une machine qui sert à plier les noix de palme. Cette merveille sera bientôt mise sur le marché et permettra d’atténuer les difficultés liées au broyage des noix de palme.

manationtogo.com: Pouvez –vous nous parler de cette machine ?

Akakpo-Lado Edouard : La machine est dénommée “Merlinox”. Elle sert à piler les noix de palme. Il y a un moteur à l’intérieur , un tambour , une cuvette dans laquelle se fait le broyage des noix et un bocal pour recueillir le jus. Pour 3 kilogrammes de noix de palme, 5 minutes suffisent. Il suffit de verser les noix dans la cuvette et d’y ajouter de l’eau 5 minutes après et “Merlinox” vous donne directement le jus de la sauce . Mais si vous voulez des noix concassées pour la préparation de l’huile blanche , vous pouvez prolonger l’opération . Ou vous versez les noix fraîches et la machine vous les pile pour la fabrication de l’huile rouge.

mtg.com : Comment l’idée de mettre cette machine au point vous est venue ?

A.-L. E:   J’ai vu que nos maman ont des difficultés pour piler les noix de palme; alors j’ai essayé de mettre au point cette machine pour soulager leurs peines.

mtg.com: Avez-vous déjà mis la machine sur le marché ?

A.-L.E: Je ne l’ai pas encore mise sur le marché. En fait, ce prototype, je l’ai dénommé “Merlinox 2”        parce que j’avais déjà fabriqué une qui s’appelait “Merlinox 1”. Il y aura “Merlinox 3” qui sera la version finale de la machine.

mtg.com : Avez-vous déjà participé à des expositions avec cette machine ?

A.-L.E: Avec “Merlinox1” , j’ai participé au salon national des inventeurs à Tsévié, organisé par le gouvernement togolais.

mtg.com: Comment comptez- vous assurer la promotion de cette machine ?

A.-L.E: J’ai mis des photos de la machine sur le net via les réseaux sociaux . Je compte également sur la presse pour me faire connaître.