Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

APSEF: les bénéficiaires s’expriment

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Le 26 avril dernier, APSEF ( Accès des Pauvres aux Services Financiers), premier produit du Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI) a été lancé . D’ores et déjà les populations ont commencé à bénéficier de ce produit et les témoignages sont encourageants.

Dans le cadre d’une tournée nationale d’information et de sensibilisation sur ce produit , organisée du12 au 17 mai dernier, le ministre du Développement à la Base, de l’Artisanat , de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes ,Mme Tomégah-Dogbé,   est allée à la rencontre de quelques bénéficiaires de ce produit, qui se sont exprimés.

Avant je prenais les marchandise à crédit et ce n’était pas chose aisée car il fallait supporter les caprices des grossistes chez qui je m’approvisionnais. Parfois, pour des raisons inexpliquées ils augmentaient les prix ou refusaient carrément de me céder les marchandises. Ce temps est bien révolu; aujourd’hui avec le crédit APSEF , je m’approvisionne régulièrement et suffisamment”, se réjouit une revendeuse d’huile dans l’ancien marché d’Agbonou à Atakpamé.

Satisfaction également chez une autre bénéficiaire , revendeuse d’Adémé dans le même marché. Avant de bénéficier du crédit APSEF,   son fonds de commerce très modeste , ne lui permettait pas d’avoir la quantité de marchandise qu’elle voulait. ” Aujourd’hui, grâce à ce crédit, j’ai augmenté le volume de mes marchandises “, confie- t-elle

Les tisserandes de la Coopérative Lentande du CEDAF ( Centre Diocésain d’Autopromotion Féminine) à Dapaong, comptent parmi les bénéficiaires d’APSEF. Au nombre de 63 , elles ont toutes bénéficié du produit , ce qui leur a permis d’augmenter le volume de leur production. “Quand on a eu le crédit, on a travaillé ensemble. Franchement, cet argent nous a beaucoup aidées. Nous avons pu acheter du fil et nous avons fabriqué beaucoup de produits que nous exposons actuellement dans notre boutique”, se félicite Mme Komabaté Anne, membre de la Coopérative.

D’autres potentiels bénéficiaires du produit attendent impatiemment leur tour. C’est le cas des femmes étuveuses du groupement Essowazè du quartier Kpandiyo à Sotouboua. Leur activité consiste à transformer le riz “padi”,   utilisé pour préparer le “watché” ou “Ayimolou” ( mélange du riz et du haricot).

L’attente est également forte chez les 25 femmes du groupement Téouvéma ( il fait jour!) de Soumdina bas , à 12 kilomètres à l’Est de Kara. Transformatrices de Soja et productrices d’huile rouge et de la boisson locale Tchouk, elles expriment le besoin de bénéficier du crédit APSEF pour augmenter le volume de leurs produits. ” Nous attendons impatiemment le crédit; 30.000F , c’est bon”, confie Mme Guézéré Clarisse , présidente du groupement.

Après une formation en gestion de crédit avec les institutions de micro finance auxquelles ces groupements sont affiliés, ils pourront bénéficier du produit APSEF, qui certainement va booster leurs activités.

Pour rappel le produit APSEF s’inscrit dans la dynamique du lancement du FNFI   par le Gouvernement , créé pour régler la question de l’exclusion financière en assurant l’accès à des services financiers de base pérennes et viables, qu’il s’agisse de petite épargne , de microcrédit ou micro assurance à des populations vulnérables.

C’est une initiative qui vise à permettre l’accès d’ici à 2018 de 2 millions de togolaise et togolaises pauvres aux services financiers de base (microcrédit, petite épargne, micro assurance etc.) pour réaliser des activités génératrices de revenus, se soustraire des difficultés de la vie quotidienne et ainsi, améliorer leurs conditions de vie. Déjà en 2014 , le programme APSEF entend impacter 300.000 personnes.

Réalisé en partenariat stratégique avec les Prestataires de Services Financiers (PSF) de proximité, en particulier les institutions de micro finance et les banques, ce projet entre dans le cadre des partenariats publics/privés appelés de tous les vœux par les acteurs du développement dans le contexte de lutte contre la pauvreté. Il vient ainsi compléter et renforcer les capacités des Prestataires de Services Financiers (PSF) de proximité en vue d’assurer véritablement des services financiers inclusifs.

Le produit APSEF est destiné aux personnes vulnérables qui se constituent en groupes solidaires de 4à 6 personnes. Le crédit peut être individuel ou collectif mais le remboursement doit être collectif. Ce mécanisme permet non seulement au groupe solidaire qui obtient le crédit de pouvoir intégrer en son sein la culture de remboursement et de comprendre que ce n’est pas de l’argent gratuit , mais aussi et surtout de bénéficier du crédit sans garantie matérielle ou financière. La seule garantie exigée étant la caution solidaire.

C’est un crédit maximum de 30mille FCFA , selon les besoins exprimés par chacun des membres du groupe. Le taux d’intérêt unique et uniforme est de 5% l’an sur toute l’étendue du territoire . C’est un taux bonifié qui a été conçu pour être vraiment accessible à cette population.

Les ONG, associations , projets et programmes de développement (PST) ainsi que les instituions financières partenaires, prestataires de services financiers (PSF) feront des séances de sensibilisation dans les zones cibles et expliqueront les démarches pour bénéficier de ce produit.

Les bénéficiaires potentiels du produit APSEF sont des femmes et des hommes qui veulent s’engager dans la réalisation d’activités génératrices de revenus ou qui veulent se faire renforcer pour ceux qui le font déjà.

Ces personnes doivent , au sein des groupes solidaires, avoir une probité reconnue dans le milieu et désirant faire quelques activités démontrant la volonté manifeste de travailler, disponibles pour les accompagnements techniques en amont et l’éducation entrepreneuriale et financière des institutions partenaires en aval et déterminées à gérer une AGR par le biais d’un crédit sollicité et obtenu.

Le produit APSEF vise donc à améliorer l’accès au crédit des hommes et femmes pour la pratique des activités génératrices de revenus , ce qui leur permet de s’auto-réaliser et de contribuer à leur propre épanouissement et au développement à la base.

Le produit APSEF a un impact socio économique remarquable car il pourra contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations pauvres. Aussi, le produit APSEF peut permettre aux femmes et hommes pauvres de constituer les épargnes conséquentes à partir des revenus générés par les activités financées par le crédit obtenu. Il peut en outre permettre de favoriser une meilleure insertion des femmes et des hommes dans la vie sociale et de contribuer à la réduction de l’exode des populations rurales.

Il doit enfin contribuer au renforcement des relations entre les communautés , les prestataires de services financiers , le Fonds National de la Finance Inclusive, les partenaires ; il pourra ainsi être vecteur de la volonté commune de réussir le défi de la promotion des hommes et femmes dans les communautés rurales et périurbaines par l’accès de tous aux services financiers de base. Ceci pourra traduire dans les faits l’engagement et la foi en un idéal commun qui est de relever le défi de la pauvreté surtout en milieu rural, périurbain et urbain.