Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Augmentation du prix du gaz butane : le gouvernement coupable ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Depuis quelques jours, les prix du gaz butane ont été revus à la hausse au Togo. Une situation qui vient corser un peu plus le phénomène de la vie chère. Pour beaucoup, le  coupable désigné est le  gouvernement. Mais qu’est-il réellement ?

Les prix actuels sur le marché national proviennent des structures de prix des distributeurs que sont Total Energies, ZENER S.A. et SANOL S.A.  L’approvisionnement du pays en gaz butane est assuré par ces opérateurs privés et non par le gouvernement comme c’est le cas des produits pétroliers (super, gasoil et pétrole lampant).  Le prix du gaz est donc fixé par les opérateurs du secteur en fonction de leurs coûts d’achat.

Cependant  le  gaz est subventionné par l’Etat depuis plus de quinze ans. Ainsi de janvier à juillet 2022,  la subvention se chiffre à plus de 10 444 271 740 de F CFA contre une inscription au budget 2022 de 1 600 000 000 de F CFA.   Le but de ces subventions était de limiter la déforestation. Mais force est de constater que cet objectif est loin d’être atteint malgré les efforts du gouvernement. Pour preuve, d’énormes quantités de charbons de bois sont déversées chaque jour dans nos villes ou exposées le long de nos routes. Il parait donc  plus judicieux d’utiliser les sommes en jeux pour adresser les besoins des couches vulnérables de la population qui s’adonnent à la production du charbon de bois.

Le gouvernement fera un suivi régulier des prix du gaz afin d’éviter l’exagération des marges et la spéculation des prix des différents acteurs.