Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

La meilleure façon d’apprécier certaines réalités est de les comparer à ce qu’elles étaient dans le passé. Il y a quatre ans, les Loméens étaient convaincus que tous les chemins qui jouxtent la capitale étaient parsemés d’embûches. Ils étaient nombreux à exprimer au quotidien leur désarroi face à une trame routière dégradée, conjuguée aux effets désastreux des inondations que le pays connaissait périodiquement.

On se rappelle bien, que pour manifester leur ras-le-bol, certains usagers de la route, en pleine circulation, huaient, intimidaient et parfois agressaient en pleine activité, les employés des sociétés qui réparent des petits trous localisés sur les routes.

A l’intérieur du pays, le constat était plus alarmant sur ce que certains qualifiaient de désengagement total de l’Etat. Nul ne relativisait l’ampleur de la décrépitude du réseau routier.

Pourtant, il y a tout juste quatre ans, le gouvernement faisait miroiter un ambitieux programme d’actions en matière d’infrastructures routières et autoroutières. Certains, forts du constat selon lequel les Togolais furent jusque là sevrés des projets mirifiques tels qu’on le leur présentait, voudraient voir les réalisations avant d’y croire.

Les jours passaient. Puis, en l’espace de quelques semaines, de nombreuses rues furent interdites à la circulation à Lomé et dans quelques villes. Preuve que quelque chose a commencé à changer. De nombreux chantiers fleurissaient. Même les détracteurs du pouvoir en place l’avaient reconnu : le pays fut désormais en chantier.

Selon le ministère des travaux publics, les objectifs étaient de moderniser la ville de Lomé avec la construction de nouvelles 2×2 et 1×2 voies avec éclairage, de resurfacer certaines rues afin d’augmenter leur durée de vie, de fluidifier la circulation et d’améliorer le niveau de service.

Il s’agit aussi d’embellir les autres villes, d’y permettre la fluidité, de désenclaver les localités, d’améliorer le niveau de vie du monde rural, de permettre aux communautés villageoises d’accéder aux marchés locaux, aux dispensaires etc.

Aujourd’hui, les résultats sautent aux yeux. Même si toutes les infrastructures prévues sont loin d’être achevées, les réalisations sont à la hauteur des projets. Entre 2010 et 2013, c’est une véritable course contre la montre qui a été engagée pour rattraper le retard de plusieurs années en infrastructures.

Certains chantiers se distinguent. Le grand « contournement » de Lomé qui part du port, qui traverse de nombreux quartiers périphériques jusqu’ au Golf club à Agoe, démontre, qu’en dépit des difficultés que le pays a connues pendant deux décennies avec une économie en berne, rien ne viendra ébranler son ambition. Les travaux prendront du temps mais à terme, cette autoroute avalera un important trafic routier généré par le transport vers le Sahel.

L’aménagement et le bitumage des « contournements » d’Aledjo et de Défalé, la traversée des Monts Aledjo 1, Aledjo 2 et du tronçon des monts Défalé figurent parmi les projets les plus ambitieux en cours de réalisation.

Quelques chantiers connaissent aujourd’hui des difficultés techniques ou naturelles comme le déplacement des canalisations de la TdE, la proximité des pylônes de la CEB (dans le cas d’Aledjo), et surtout la saison pluvieuse qui entraine la suspension des travaux. Dans d’autres cas, ce sont des entreprises elles-mêmes qui accusent un retard énorme ou les financements qui tardent à être débloqués.

Au-delà de leur apparence spectaculaire, ces réalisations devront soutenir fortement la croissance économique au Togo  et leurs impacts se feront ressentir dans la vie des Togolais.

L’extension du port, la seule en eau profonde en Afrique de l’Ouest, l’agrandissement et la  modernisation de l’aéroport qui joue un rôle de plateforme importante dans la sous région, et la mise en place d’un corridor de développement avec en toile de fond, la construction d’un chemin de fer vers l’hinterland  permettront au  Togo d’être plus compétitif et de drainer  des investissements.

 

Joseph

 

 

TABLEAUX PRESENTANT LE BILAN DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS DANS CHAQUE REGION AU TOGO (Cliquez sur chaque image)

 

1 300x116 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

 

2 300x199 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

3 300x196 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

4 300x94 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

5 300x98 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

6 300x113 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

7 300x179 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

8 300x223 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

9 300x210 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

10 300x77 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

111 300x113 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

12 300x151 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

13 300x92 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

14 300x123 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

15 300x136 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

16 300x166 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

17 300x204 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

18 300x203 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

19 300x16 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO

20 300x113 -  BILAN COMPLET DES ACTIONS ENGAGEES EN MATIERE DE TRAVAUX PUBLICS AU TOGO