Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Contre la circulation des motos sans plaque: le gouvernement prend des mesures

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Les ministres en charge des Transports, du Commerce et de la Sécurité ont rencontré ce jeudi les concessionnaires de motos à Lomé. Objectif: informer ces acteurs sur la mesure du gouvernement en vue de lutter contre le phénomène de motos sans plaque en circulation.

La mesure prévoit l’immatriculation systématique des motos à la vente avant la livraison à l’acquéreur. Elle permet de mettre fin au jeu de cache -cache entre les forces de l’ordre et les propriétaires des motos sans plaque.

Cette mesure intervient suite aux récentes manifestations anti forces de l’ordre sur la question de l’immatriculation des engins à deux roues à Dapaong et à Sokodé.

Pour le ministre des Transports et des Travaux publics, Ninsao Gnofam, la mesure a été prise en accord avec les concessionnaires de motos.

Le gouvernement assure que l’application de cette mesure n’aura pas d’incidence sur le délai de livraison ni sur le prix de revient des engins concédés.

” C’est le même prix qu’on versera aux concessionnaires… Pour cela , nous avons demandé aux concessionnaires d’afficher en détail le prix de la moto qui comprendra désormais le prix de l’engin , le prix du casque , le prix de la plaque et la prime d’assurance”, explique le ministre en charge des Transports.

Pour le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Colonel Yark Damehame, la mise en application de cette mesure devrait faciliter les enquêtes des officiers de police.

Une autre rencontre avec les prestataires des services d’assurance est prévue cette semaine et un arrêté interministériel devrait être publié la semaine prochaine.