Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Culture de la paix dans les universités publiques du Togo: “Rose d’excellence académique” pour encourager l’étudiante

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Offrir une rose virtuelle à des étudiantes pour leur brillant parcours et pour les inciter à la culture de la paix, voilà l’initiative pour le moins originale lancée par le Relais Estudiantin pour la Promotion de la Citoyenneté et des Droits de l’Homme (RP-CDH). L’initiative intervient dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de la Femme, organisée en différé  à l’Université de Lomé par le RP-CDH.

Une carte à cet effet a été offerte  à plus de 300 étudiantes des instituts écoles et facultés à l’Université de Lomé. «  Au delà de nos conditions de vie et d’études qui sont sans doute à parfaire de manière permanente, nous vous encourageons à persévérer dans la culture de l’excellence ; cette dernière pouvant nous soustraire de la pauvreté, à travers votre pleine autonomisation . Aussi en tant qu’ambassadrices naturelles de paix,   nous voudrions que vous puissiez œuvrer à nos côtés pour un règlement pacifique des problèmes auxquels est confrontée la communauté  estudiantine de nos universités publiques », peut-on lire en filigrane sur la carte.

Le message exhorte par ailleurs l’étudiante à faire des suggestions pour conforter la culture de paix, gage de la prospérité et de  l’autonomisation de la femme.

Pour le président du RP-CDH,  Mathieu Agada,  le geste vise deux objectifs. Le premier est de féliciter les étudiantes pour leur parcours sachant qu’en Afrique noire, des pesanteurs socio culturelles freinent  l’ accession de la jeune fille  aux études supérieures.

Le second objectif, explique Mathieu Agada, est d’inviter les étudiantes à s’impliquer dans la résolution pacifique des problèmes que connaît  la communauté estudiantine.

De leur côte, les bénéficiaires ont salué le geste, souhaitant dans la foulée que l’étudiante soit associée à la résolution et à la recherche de solutions aux problèmes auxquels les universités publiques du Togo sont confrontées,  pour imprimer un caractère pacifique aux revendications.

Pour rappel, le RP-CDH ambitionne de lutter contre la violence sous toutes ses formes en milieu universitaire. Le Réseau prône la concertation entre les divers acteurs du monde universitaire à travers des conférences et des activités de sensibilisation.