Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

De Tohoun à Mango : le développement en marche !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Le ministre du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi  des Jeunes  Mme Victoire Tomégah-Dogbé  était en tournée les  16 et 17 février derniers dans les préfectures du Moyen –Mono et de l’Oti. Dans ces préfectures, et comme partout ailleurs au Togo,  l’appui du gouvernement permet aux communautés à la base  de prendre leur destin en main et d’assurer leur auto –développement.  

 Dans le Moyen –Mono ( chef –lieu Tohoun)

La première étape  de la tournée dans cette préfecture était  Saligbé.  Dans cette localité, Mme Victoire Tomégah-Dogbé  a procédé à l’inauguration  d’un bâtiment  scolaire réhabilité par Plan-Togo et le ministère en charge du Développement à la Base.

Après Saligbé, Victoire Tomégah-Dogbé s’est rendue  à Kpékplémé  à la rencontre d’Amouzou Afi, jeune bénéficiaire du PRADEB (Programme d’ Appui au Développement à la Base), éleveuse de poules pondeuses.

La trentaine, Amouzou  Afi a démarré son activité sur fonds propres après une formation à l’INFA  de Tové. Grâce à un appui du PRADEB, à hauteur de un million FCFA, son élevage tourne aujourd’hui  à plein régime,   emploie 6 personnes et compte  234 pondeuses, 114 poules locales, 10 coqs, 115 poussins.

En perspective, la jeune entrepreneure  compte agrandir son activité notamment avec 1000 poules et 600 coquelets qui sont déjà d’ailleurs en commande.  A cela viendront s’ajouter une unité de production de provende  et l’élevage de porc.  Amouzou Afi compte également mettre en place un système d’octroi de crédits agricoles aux femmes du milieu.

Lauréate du concours  « meilleur jeune entrepreneur de l’année 2016 », la jeune entrepreneure a reçu  des mains de Mme Tomégah-Dogbé un chèque de 1million FCFA.

« J’aime entreprendre ; c’est une  merveilleuse expérience »,    a –t-elle déclaré.

A Ahassomé, Mme Victoire Tomégah -Dogbé   a été accueillie dans une grande ferveur  populaire.  Là,  ensemble avec les responsables de Plan-Togo, le ministre a remis des attestations  aux cantons les plus performants en 2016  dans la gestion  des projets de développement communautaire  dans la préfecture du Moyen-Mono.  .

A l’issue d’un processus d’évaluation prenant en compte des critères tels que  la gestion du projet, la transparence, l’efficience, le respect des délais, le niveau de participation communautaire , la gestion des ressources humaines et la production de communications de parrainage , Ahassomé et Saligbé ont été reconnus meilleurs cantons . Ils ont bénéficié respectivement d’une enveloppe de 2 millions et 1 million de FCFA. Cette récompense vise à encourager les communautés à la base à prendre exemple sur les deux lauréats qui se sont distingués par une gestion rigoureuse  et participative des ressources que Plan-Togo leur allouées en début d’année  fiscale2016.

Cohésion  sociale et amour du prochain, gages de paix et de développement,  c’est le message que Mme Victoire Tomégah-Dogbé a tenu adresser à la foule venue assister à la cérémonie. Le ministre  a par ailleurs salué le partenariat  entre  son département et Plan –Togo, lequel a-t-elle souligné, contribue au développement des populations. «  Nous voyons les fruits de ce partenariat et nous  en sommes fiers », a- t-elle indiqué.

A Tohoun, quartier Ayissanho près du marché, le  jeune entrepreneur Yovovi  Sétor a reçu la visite du  ministre en charge du Développement à la Base et sa suite. Grâce  à un  crédit d’un montant de 1.190.000FCAF octroyé par le FAIEJ en décembre 2016,  Yovovi  Sétor a mis sur pied  une unité de transformation du manioc en gari et tapioca, qui emploie aujourd’hui  8 personnes dont 3 permanentes. Pour le promoteur, son entreprise répond à un besoin spécifique : fournir du gari de bonne qualité à la population de Tohoun. « Le gari était produit de façon traditionnelle et n’était pas de bonne qualité », explique-t-il.

Enseignant  converti en entrepreneur, Yovovi Sétor conseille aux  jeunes de suivre ses pas.

Après cette visite,  Mme Victoire Tomégah-Dogbé  et sa suite mettent le cap sur le bureau  de la préfecture où les attendait  une foule  de bénéficiaires des produits du FNFI.

Au total 142.237.080 FCFA   de crédits AGRISEF, APSEF et AJSEF ont été octroyés à 2455 personnes dans le Moyen-Mono. Le taux de remboursement se situe autour de 90%. Des résultats au demeurant encourageants, selon le ministre qui  a encouragé  les bénéficiaires à faire plus.  « Si vous ne payez pas, il n’y aura plus de crédit… L’argent que vous prenez, c’est pour l’Etat, ce n’est pas pour moi, ce n’est pas pour le Président Faure », leur  a-t-elle lancé.

Trois localités de la préfecture  ne bénéficient pas encore des produits du FNFI.  Ce sera bientôt fait, assure  Mme Victoire Tomégah-Dogbé.

La tournée  du ministre dans le Moyen-Mono a pris fin par une visite au jeune entrepreneur Badja Théophile à Kpové dans le canton de Djéméni.

Avec un crédit de 2.500.000 FCFA octroyé par le PRADEB,  le jeune entrepreneur  a mis en place un complexe d’élevage de poules, de porcs et de moutons. «  L’activité évolue ; j’arrive à rembourser sans difficulté»,  s’est-il  félicité.

                     Dans l’Oti ( chef-lieu Mango)

A Mango, Mme Victoire Tomégah-Dogbé a remis  des kits  à des  jeunes volontaires Déscolarisés (JDS).

Au total 43 JDS ont reçu des kits composés notamment  de séchoirs, de machines à coudre, de ciseaux, de boîtes à outils…  pour leur insertion professionnelle. Les bénéficiaires font partie des 213 JDS  déployés en  septembre 2016  à  Mango et  à Dapaong  et qui ont fini leur mission en janvier.

Le ministre en charge du Développement à la Base a également procédé à l’inauguration d’un centre de ressources artisanales  (CRA) d’un coût de 16,5.

Les CRA ont pour objectif de créer les conditions favorables à l’organisation des plateformes d’échanges, de partage et de mutualisation. Ils ont pour mission d’améliorer les conditions de travail des artisans, assurer le recyclage et le perfectionnement des artisans, permettre à la petite entreprise artisanale et aux jeunes artisans d’avoir accès à des équipements qu’ils n’ont pas la capacité d’acquérir individuellement …

Les CRA sont issus d’une mutation des GIPATO (Groupements Interprofessionnels des Artisans du Togo) installés dans certaines préfectures dans les années 80. Suite à la crise socio politique des années 90, la plupart des GIPATO se sont effrités. En 2011 le ministre en charge du Développement à la Base a entrepris leur redynamisation et rénovation. Ainsi les GIPATO rénovés et équipés furent transformés en CRA. A partir de 2013, le ministère a lancé un vaste chantier de dotation progressive des préfectures de CRA. A ce jour, 16 préfectures   disposent d’un CRA.

Le ministre du Développement à la Base a,  enfin,   posé  la première pierre  pour la construction de la Maison des jeunes de Mango.

Prévue sur une superficie de  2 ha, la Maison des jeunes de Mango sera  composée d’un bloc administratif, un complexe bibliothèque-cyber, un restaurant –Snack Bar, un auditorium, un parking, une Aire de jeux … Le coût de la première phase des travaux s’élève à 150.000.000 FCFA.

C’est l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB) qui est en charge de la réalisation de cette infrastructure.

(Photo : Pose de la première pierre de la maison des  jeunes de Mango)