Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Enquêtes Afrobaromètre 2014 : “les conditions de vie des Togolais se sont améliorées …”

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Selon les résultats des enquêtes Afrobaromètre 2014 dont la première partie a été rendue publique hier mardi 20 janvier à Lomé par le Centre de Recherche et de Sondage d’Opinion (CROP) , près de six Togolais sur dix trouvent que la situation économique du pays (57%) et leurs propres conditions de vie (59%) sont mauvaises. Mais ces chiffres sont en baisse comparés à ceux de 2012, où ils étaient de 70%. Dans la même logique, six Togolais sur dix estiment que les conditions économiques du pays s’amélioreront dans les 12 mois à venir, contre 52% qui l’estimaient en 2012. “La majorité des Togolais restent optimistes malgré une situation actuelle qui n’est pas forcément très reluisante”, note Afrobaromètre.

Par ailleurs, selon les résultats, la santé détrône le chômage et les infrastructures à la tête de la liste des priorités des Togolais. ” Les problèmes de santé sont la priorité N°1 des Togolais , suivi de chômage. Les infrastructures routières passent de la 1ère place en 2012 à la 4e place, tandis qu’à l’inverse , la santé passe de la 3e à la 1ère place”, estime Afrobaromètre.

Dans un tout autre registre, à en croire les résultats, 68% des Togolais, ne se reconnaissent pas dans les ambitions réelles de la classe politique.

Afrobaromètre est un réseau de recherche non partisan qui mène des enquêtes d’opinion publique sur la démocratie, la gouvernance, les conditions économiques et d’autres questions connexes dans plus de 30 pays en Afrique. Cinq séries d’enquêtes ont été réalisées entre 1999 et 2013 et les enquêtes de la série 6 sont actuellement en cours (2014-2015).

L’équipe Afrobaromètre au Togo, dirigée par le CROP a interviewé 1200 adultes togolais en octobre 2014. Une enquête précédente a été menée au Togo en 2012.

Pour rappel, la séance de publication des résultats intervenue hier, sera suivie de trois autres.