Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Etudes sur l’inclusion des jeunes au Togo : les résultats présentés aux acteurs nationaux

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Les acteurs nationaux œuvrant en faveur des jeunes au Togo, ont pris connaissance ce mercredi 28 septembre 2016, des résultats des études sur l’inclusion des jeunes au Togo. Ces résultats leur ont été présentés au cours d’un atelier organisé à Lomé conjointement par le Ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, le Centre de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) et la Délégation de l’Union Européenne (UE) au Togo.

Ces études ont été réalisées dans le cadre du projet « inclusion des jeunes », financé par l’UE et mis en œuvre par l’OCDE. Il vise à appuyer les efforts du gouvernement dans son action en faveur des jeunes, notamment à travers l’identification des principaux défis auxquels ces derniers sont confrontés et des réponses politiques pertinentes afin de les relever. Les études portent sur : la situation et les déterminants des déficits et vulnérabilités des jeunes en matière d’inclusion et de bien-être ; l’évaluation de l’environnement élargi des jeunes au Togo ; l’engagement civique et politique, comportements déviants et capital social de la jeunesse togolaise ; la situation des enfants de la rue et des consommateurs de substances nocives.

Il s’agit pour les participants à l’atelier d’échanger sur le contenu de ces études, d’y apporter des contributions constructives et d’identifier des réponses politiques pertinentes visant à améliorer la situation des jeunes.

Pour Mme Victoire Tomégah-Dogbé, ministre en charge de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, la «  jeunesse est un facteur de progrès et un ingrédient essentiel dans la marche vers le développement que le gouvernement entend imprimer ». Mais, prévient-elle «  Cette jeunesse, si elle est exclue, est une cible facile pour nombre de vendeurs d’illusions qui peuvent la dévier vers des projets qui sont à mêmes de menacer la sécurité et la paix de nos pays … L’exclusion est un terreau pour l’instabilité sociale ». Aussi Mme Tomégah-Dogbé a-t-elle insisté sur la nécessité de « prendre l’entière mesure des enjeux et d’agir en conséquence ».

Démarré en octobre 2014, le projet « inclusion des jeunes » s’étale sur une période de 40 mois à compter de cette date. Outre le Togo, le projet est réalisé dans neuf (09) autres pays dans différentes régions du monde, à savoir la Côte d’Ivoire, l’Ethiopie, le Malawi, le Pérou, le Salvador, la Moldavie, la Jordanie, le Cambodge et le Vietnam.

Le Togo a été sélectionné par la Commission de l’UE pour bénéficier de ce projet en reconnaissance des actions du gouvernement en faveur de la promotion de la jeunesse.

(Photo : table d’honneur à l’ouverture de l’atelier de présentation des résultats)