Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Evénements de Bassar/ Yark DAMEHAME: “La mort des trois (3) trafiquants relève d’une bavure policière exclusivement imputable au Lieutenant PALOU Pèhèzi”

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Dans la nuit du 14 au 15 mars 2014, quatre  personnes ont trouvé la mort dans  des   échanges de tirs  aux environs de  Bassar, dont l’Adjudant-chef  LARE Dalco, Comandant de la Brigade de Gendarmerie de Bassar. Les conclusions d’une enquête sur ces événements, présentées à la presse ce vendredi 28 mars , font état d’une bavure policière imputée au Lieutenant PALOU  Pèhèzi,  Commandant de la Compagnie de Gendarmerie de Bassar.  

Au cours de la rencontre avec la presse, un communiqué a été rendu public dont voici la teneur.

 

                     Communiqué

Le Ministre  de la Sécurité  et de la Protection  Civile communique :

Dans  un communiqué  rendu  public  le 15  mars 2014, le Ministre de la Sécurité  et de la Protection  Civile  a rapporté, sur la base  des  premiers  comptes rendus  recueillis auprès  des services  sur le terrain, les graves incidents  survenus  dans  les environs  de Bassar  et qui  ont  occasionné  la mort  de quatre (4) personnes  dont   le Commandant  de la Brigade territoriale  de gendarmerie  de ladite  ville.

Il y a été également mentionné qu’une  enquête était en cours pour  faire la lumière sur les faits  afin de  situer  les responsabilités.

Pour faire suite à ce communiqué,  une commission mixte  d’enquête administrative  a été  mise sur pied. Elle s’est rendue sur  les lieux où elle a procédé notamment  à  la  reconstitution des faits  et entendu  toutes  les personnes susceptibles   d’y  apporter  les  éclairages  nécessaires.

Au terme  de  ses investigations, la commission d’enquête a rendu  ce jeudi  27 mars  2014  son rapport  duquel  il ressort, entre autres,  les éléments  ci-après :

  • Les  comptes rendus  initiaux  remontés  à la hiérarchie  selon  lesquels  ces  incidents  auraient  été  consécutifs  à un  accrochage  entre  une patrouille  de la gendarmerie et des trafiquants  de produits pétroliers  armés, erronés ;
  • Les échanges  de coup de feu  au cours duquel  l’Adjudant-chef LARE Dalco, Commandant  de la Brigade  de       Gendarmerie de Bassar a trouvé la mort  sont  le fait  du Lieutenant  PALOU Pèhèzi  qui  ripostait  à un tir  précédent  de la part  du Commandant  de brigade  qui en réalité  croyait  avoir  à faire à des braqueurs ;
  • Les trafiquants  de produits  pétroliers  n’étaient  à aucun  moment  armés ;
  • La mort  des trois (3) trafiquants  relève  d’une  bavure  policière  exclusivement  imputable  au Lieutenant PALOU  Pèhèzi.

Au regard  des conclusions  de la commission  d’enquête, il est  décidé   que des  sanctions   sévères  soient  infligées  au   Lieutenant PALOU  Pèhèzi , Commandant la compagnie  de Gendarmerie  de Bassar  qui  s’est  rendu  coupable  de fautes  professionnelles  lourdes  notamment  faux  comptes rendus, indélicatesse  et homicide.

En outre, cet Officier  sera  traduit  devant les juridictions  compétentes   pour  répondre  des  faits  qui  lui  sont   reprochés.

Fait  à  Lomé, le 28  Mars 2014

 

Colonel  YARK  DAMEHAME