Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Face au virus Ebola : le Togo redouble de vigilance

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Depuis le passage , le 20 juillet dernier à l’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma de Lomé, d’un malade en provenance de la Sierra Leone et qui sera décédé à Lagos (Nigéria) le 25 juillet 2014, le Gouvernement togolais est passé à la vitesse supérieure dans la prévention contre la fièvre hémorragique à virus Ebola. Il vient de dépêcher des missions sur toute l’étendue du territoire national pour une tournée de sensibilisation contre cette maladie qui a déjà fait environ 700 morts dans la sous- région ouest- africaine.

 

Cette nouvelle action fait suite à une rencontre des acteurs de la santé en début de cette semaine afin d’intensifier les actions de prévention et de riposte contre ce mal, et la visite du centre d’isolement à titre préventif au CHU Campus de Lomé mercredi dernier par le Premier Ministre Ahoomey-Zunu, également en charge de la santé.

 

Il n’est pas encore enregistré de cas de virus Ebola au Togo, mais il y a lieu de renforcer les dispositifs d’infirmation et de sensibilisation vu l’évolution de l’épidémie ces derniers jours dans la sous région. Voilà résumée la stratégie du gouvernement togolais face à la menace de cette maladie.

«Il est utile que nous puissions voir de quelle manière, nous continuerons le travail d’information, de communication, mais aussi et surtout  de riposte pour tester l’efficacité du mécanisme et du dispositif  de prévention mis en place et continuer à travailler sur l’ensemble du territoire, pour que nous soyons totalement à jour au niveau des idées et réflexions sur cette maladie », a laissé entendre, mardi dernier, le Premier Ministre.

Ebola se manifeste par une forte fièvre brutale ne répondant pas au traitement habituel, et accompagnée de diarrhée sanglante, de sels noirs, de saignement du nez, de saignement de la peau, de saignement des gencives, de sang dans les urines, de crachat contenant des traces de sang, de sang dans les vomissements, de saignement à tout autre endroit du corps.

 

Dans un communiqué rendu public la semaine dernière, le gouvernement invitait toute la population à se laver les mains plusieurs fois par jour avec de l’eau et du savon, d’éviter de manipuler sans protection les effets des personnes présentant les signes précités, éviter de toucher sans protection toute personne souffrant d’une forte fièvre et de saignement, éviter de manipuler ou de manger la viande des animaux sauvages vivants ou morts (agouti, Chauve-souris, singe, rat etc.)

Toutefois en cas de symptômes précités, les populations togolaises sont invitées à se rendre au centre de santé public le plus proche et d’autre part, à joindre le numéro vert « 111 » ou les Services des maladies infectieuses du CHU Sylvanus Olympio sur le 22 22 57 51 ou 22 21 38 26, ou encore la Division de l’Epidémiologie du même CHU sur le 22 21 41 94.

(Photo: virus Ebola)