Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Face aux soubresauts politiques : la jeunesse togolaise réaffirme son attachement au climat de paix et de développement

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Des milliers de jeunes togolais ont pris d’assaut hier vendredi 22 septembre 2017, le Palais des Congrès de Lomé pour participer à la grande rencontre citoyenne organisée par le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD),  en collaboration avec le Conseil National de la Jeunesse Togolaise (CNJ).

«Réformes constitutionnelles et i institutionnelles : la jeunesse face aux enjeux socioéconomiques et politiques », c’est le thème de la rencontre  qui intervient dans un climat sociopolitique tendu  marqué par des appels à la violence sur les réseaux sociaux, des messages de haine distillés dans la masse par des leaders politiques ou des  anonymes.  Il  s’avère donc important, face à cette situation, d’initier des rencontres citoyennes d’échanges et d’information avec les jeunes, principales cibles de manipulations politiques. C’est à cela que s’attèlent le CJD et le CNJ qui ont déjà rassemblé  la jeunesse  à l’Hôtel Concorde, à la Maison des Jeunes d’Amadahomé et à la Bluezone  Cacavéli, respectivement les 13 et 18 septembre 2017.

Trois communications ont meublé la rencontre  du Palais des  Congrès à savoir : « Les enjeux des réformes et la nécessité de préserver la paix » ; « Evolution de la situation sociopolitique du Togo face au défi du développement, de l’émergence et de la vision 2030 » ; «  Jeunesse togolaise : défis de financements, d’emplois et de création de richesse ».

La parole a été ensuite donnée aux participants qui ont pu exprimer leurs préoccupations par rapport à la situation sociopolitique actuelle.

La rencontre  a été sanctionnée par une déclaration  dans laquelle la jeunesse exhorte la classe politique à la préservation du climat de paix et de développement dans le pays.  Par ailleurs, la jeunesse demande expressément de : maintenir voire accélérer le cap du développement actuel ; accélérer le processus de décentralisation ; favoriser la participation plus accrue de la jeunesse dans toutes les instances de décision ; renforcer les dispositifs  d’accompagnement à l’employabilité des jeunes ; renforcer les mécanismes de financement de l’entrepreneuriat des jeunes.

La jeunesse demande enfin, à la diaspora de mobiliser toute son énergie pour accompagner le Togo vers l’émergence.

(Photo : vue partielle des participants)