Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Facilitation des échanges commerciaux: un séminaire régional autour de la question à Lomé

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Des représentants d’une trentaine de pays d’Afrique,  d’Europe et  d’Asie, participent depuis hier mardi à un séminaire régional sur la facilitation des échanges (AFE) à Lomé.

La rencontre vise à renforcer le partenariat entre l’organisation  mondiale des douanes (OMD),  les administrations douanières  membres et tous les acteurs du commerce  international.

Selon le commissaire général de l’Office Togolais des Recettes (OTR)  M. Henry Gaperi , le problème des barrières  non tarifaires est encore d’actualité en Afrique particulièrement dans la sous-région ouest -africaine. Elles « entravent la célérité des flux de marchandises et génèrent des frais supplémentaires aux opérateurs économiques, ce qui favorise des pratiques anormales, freine  la mise en œuvre des politiques commerciales des gouvernements et engendre des pertes de recettes importantes pour nos Etats », a-t-il expliqué.

Pour que cette situation cesse, il est plus que nécessaire de mettre en œuvre l’accord sur la facilitation des échanges  (AFE)  de l’OMC .Afin de concrétiser ce rêve , l’OMD a développé le programme MERCATOR  à l’effet  d’apporter  l’assistance technique nécessaire aux administrations douanières membres en vue de renforcer les capacités de leurs personnels et identifier  les mesures de réforme à implémenter dans l’organisation  des services  pour les mettre  en état de bon fonctionnement  en rapport  avec les exigences  actuelles du commerce international.

« C’est dans cette optique que l’OMD a développé a initié le présent atelier régional en vue d’apporter son assistance aux acteurs des administrations douanières de la sous-région Afrique de l’ouest et du centre ainsi que les acteurs du secteur privé afin de les doter de connaissances nécessaires à la réussite de la mise en œuvre par le biais de la sensibilisation sur les meilleurs pratiques en matière de facilitation des échanges », a indiqué. le Commissaire général de l’OTR.

Pour sa part, le représentant du ministre d’Etat, ministre de l’Economie, des Finances et de la Planification du Développement, a souligné que les autorités  togolaises  se sont engagées à faire du pays un hub d’excellence en investissant tous azimuts dans les infrastructures destinées à soutenir  et à renforcer les échanges commerciaux dans la sous-région.

(Photo: Henry Gaperi, Commissaire général de l’OTR)