Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Faciliter les échanges commerciaux entre le Togo et le Ghana: Le poste juxtaposé de Noépé  inauguré

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Les Chef d’Etats togolais Faure Gnassingbé  et  ghanéen John Mahama  ont procédé  ce lundi  03 novembre  à l’inauguration du poste de contrôle  juxtaposé de Noépé  en terre togolaise. Cet important ouvrage réalisé par l’entreprise togolaise  GER,  va permettre de juguler le flux des transports de part et d’autre de la frontière entre le Togo et le Ghana.

L’ouvrage s’étale sur une superficie de 7,7 hectares . A travers une visite guidée, le Chef d’Etat togolais et son homologue ghanéen , président en exercice de la CEDEAO ( Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), ont pu  apprécier les  nouvelles infrastructures  .  ” Nous comprenons donc tous que nous sommes en train de passer d’une communauté des  Etats à une communauté des peuples”  , a déclaré M. Gilbert Bawara , ministre de l’Administration Territoriale, de  la Décentralisation  et des Collectivités locales. Il a ensuite rendu un hommage mérité  aux deux Chefs d’Etats pour leur détermination et leur perspicacité dans les initiatives et les efforts inlassables pour donner corps  et traduire concrètement dans  la vie quotidienne  l’idéal de solidarité et d’intégration  sous-régionales que la CEDEAO incarne.

Le poste de contrôle juxtaposé de Noépé  va assurer une meilleure facilitation du commerce grâce à la combinaison des activités de dédouanement  au même endroit. Ceci aura pour effet, la simplification des procédures douanières et la coordination des contrôles.

Le poste de Noépe sera opérationnel  dès que les équipements qui sont en cours seront opérationnels. Les agents  sont déjà entraînés; dès que les équipements viennent, ce poste est immédiatement opérationnel. Ici vous avez tous les types de trafic: le trafic des passagers, le trafic des marchandises, le trafic de transit , le scanner pour  vérifier le contenu des camions, les ponts bascules pour mesurer les charges à l’essieu , donc tous les trafics passeront ici”, annonce pour sa part M. Désiré Ouédraogo, Président de la Commission de l’UEMOA ( Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine).

Il a fallu trois ans pour construire  ce joyau.  Et c’est l’Union Européenne ( UE) qui a apporté son soutien financier à la CEDEAO  pour  la réalisation  de l’ouvrage. Plus de 6 milliards FCFA  ont été débloqués pour asseoir cet outil d’intégration sous-régionale . “Le projet a été financé par un programme appartenant à la coopération régionale  entre  la CEDEAO, l’UEMOA et l’Union Européenne qui s’appelle projet de facilitation  des transports régionaux“, a expliqué M. Nicolas Berlanga Martinez, Ambassadeur, Chef de la Délégation de l’UE au Togo.

Le commerce entre les  Etats membres de la CEDEAO se situe encore en dessous de 15% du volume total des échanges commerciaux de la région.  Le poste frontalier juxtaposé va favoriser une fluidité des trafics et donc permettre de réaliser des économies d’échelle.

Le Président ghanéen  a précisé que les deux pays ont beaucoup à gagner dans ce projet qui vient consolider les relations de voisinage entre les peuples togolais  et ghanéen.