Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

FAIEJ et emploi des jeunes: des résultats encourageants!

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Dans le cadre du Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes  (FAIEJ), 500 jeunes âgés de 18 à 29 ans,  sélectionnés sur toute l’étendue du territoire national ont été formés en techniques de création et de gestion de micro entreprise  du 24 au 29 mars 2014  à Notsè, chef-lieu de la préfecture de Haho. Ces jeunes viennent s’ajouter à ceux déjà formés dans le cadre  du FAIEJ dont les résultats , depuis son lancement, sont très encourageants.

 

En effet, il y a environ un an , 300 jeunes ont été formés. La moitié de cet effectif  a été accompagnée en recherche de financement après évaluation  des plans d’affaires  soumis. Parmi ces  jeunes formés, 10  été ont soumis à la compétition internationale, en vue  de bénéficier  de la subvention  du Fonds d’Insertion des Jeunes de la CONFEJES.

 

La totalité des projets soumis  a  été retenue et a bénéficié d’une subvention d’un montant  de 11 millions de FCFA”, se réjouit Mme  Victoire Tomégah-Dogbé, ministre en charge de l’Emploi des Jeunes. “53 autres projets ont été financés par le dispositif  FAIEJ via les institutions de micro finance pour leur mise en œuvre effective, pour un montant de 53.712.181  FCFA”, explique la ministre. Et de poursuivre: ” Les 63 entreprises créées par ces jeunes depuis leur récente mise en œuvre ont créé 83 emplois  directs et indirects“.

 

A ce jour, une centaine de projets  est en cours de financement  dans le cadre du Crédit jeune entrepreneur à 4,5% pour une enveloppe estimée à 55 millions avec le concours  financier des institutions de micro finance, rend compte Mme Tomégah.

 

Le suivi  évaluation  effectué dans le cadre  de la mission d’accompagnement et d’encadrement  des jeunes primo entrepreneurs , s’est révélé satisfaisant,

 

en effet, 97% des jeunes formés et financés par le dispositif FAIEJ ont démarré  leurs activités dont 70%  sont en exploitation et 30%viennent de terminer le cycle d’investissement.

 

C’est dire que nos jeunes ont du potentiel et ne demandent qu’un coup de pouce pour  contribuer activement à la croissance économique de notre pays”, se félicite le ministre en charge de l’Emploi des Jeunes .