Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Faure Gnassingbé inuagure le troisième quai au Port Autonome de Lomé

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Port Autonome de Lomé (PAL), le seul en eau profonde de l’Afrique de l’ouest se dote d’un troisième quai inauguré ce 14 Octobre 2014. L’éclat de la cérémonie présidée par Faure Gnassingbé, accompagné de Vincent Bolloré, PDG du groupe Bolloré a été rehaussé par la présence des chefs d’Etats du Bénin, Thomas Yayi Boni et du Niger, Mahamadou Issoufou.

 

Je voudrais en cette occasion solennelle, saluer la vision du Président de la République qui a restauré la paix sociale et la stabilité grâce auxquelles le peuple togolais a pu se ressouder autour de l’idéal de reconstruction nationale pour doter progressivement notre pays des outils indispensables à son essor économique dans un climat de paix et de concorde nationale”, a déclaré le Premier ministre togolais, Séléagodji Ahoomey-Zunu.

 

L’Afrique a connu au cours de la décennie écoulée une croissance exponentielle qui devrait se maintenir. Un récent rapport de la Banque mondiale prévoit une croissance du PIB régional passant de 4,6% en 2014 à 5,2% par an en 2015-16, portée par des investissements importants dans les infrastructures, l’augmentation de la production agricole et l’expansion des services, les télécommunications, les transports et la finance.

 

L’Afrique de l’ouest doit mobiliser les investissements nécessaires au financement des infrastructures dans les prochaines années pour la construction des routes, ports et réseaux de transport pour favoriser l’accès et l’exploitation de ses ressources naturelles. Les autorités togolaises ont très tôt misé sur l’investissement dans les infrastructures portuaires en vue de conforter le positionnement du pays sur un marché déjà concurrentiel de débouchés maritimes le long du golfe de Guinée.

 

Le PAL est considéré comme l’un des piliers de l’économie togolaise. Il offre ses prestations aux plus grandes compagnies maritimes et accueille toutes sortes de navires de différents continents, y compris porte-conteneurs, pétroliers, minéraliers, marchandises et autres embarcations. Le troisième quai répond aux ambitions du Togo d’être une plaque tournante maritime contribuant au développement socio-économique de la région et du continent dans son ensemble.

 

En se donnant, grâce au 3e quai, la possibilité d’accueillir des navires de nouvelle

génération, pouvant transporter au moins 7000 conteneurs de 20 pieds, le Togo s’est

résolument positionné comme une destination de choix pour les grands armateurs

internationaux. Le 3e quai devient ainsi un précieux outil de repositionnement économique. Il fait par ailleurs du Port autonome de Lomé, le maillon essentiel du projet de corridor de développement, cher au Président de la République, Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé“,  a indiqué  M. Ahoomey-Zunu.

 

Avec ce troisième quai, long de 450 mètres avec une profondeur de 15 mètres  à même d’accueillir des porte-conteneurs de 7.000 unités équivalentes à vingt pieds (EVP), le PAL est désormais une plate-forme de transbordement de premier plan notamment pour la desserte de l’hinterland. L’objectif à terme est de quadrupler les capacités de traitement annuel pour les porter à un million deux cent mille conteneurs. Les perspectives de modernisation et de développement incluent la création de nombreux emplois aux étapes successives.