Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Gestion de l’environnement: environ 800 millions de FCFA pour financer le PRNDGE

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Une soixantaine d’ acteurs  environnementaux ont pris part hier vendredi 18 avril 2014, à une rencontre d’échanges d’expériences, à Lomé. Objectif:  prendre connaissance  et  s’approprier  le  Projet   de  Renforcement  de Capacités Nationales  et Décentralisées pour  la Gestion   de l’Environnement  (PRNDGE).

 

Financé  à hauteur de 1720 000 de dollars  soit   environ  800 millions de FCFA  pour la période 2014 – 2016,  le PRNDGE vise à «catalyser  la mise en œuvre de trois (3) conventions prioritaires de la génération  de RIO notamment la convention cadre  des Nations Unies sur les changements climatiques, sur la conservation de la biodiversité et sur la lutte contre la désertification et la dégradation des terres » , a expliqué  M. Jonky  Tenou,  Point Focal du Projet. « Ce projet concerne essentiellement la mise en œuvre des accords multilatéraux qui ont été traduits dans la copie juridique au niveau du Togo », a-t-il ajouté.

 

Pour   M. André Johnson, Ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières,  le   PRNDGE fait suite à l’auto-évaluation  des capacités  nationales  à renforcer  pour la gestion  de l’environnement. Le projet a donc été  élaboré afin de poursuivre les actions de renforcement  de capacités  en  matière de  gestion  environnementale.

 

Le projet est financé  par  le Fonds  pour l’Environnement  Mondial (FEM)  (770 000 dollars); le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)  (600 000 dollars)  et (350 000 dollars)  en contrepartie en nature de l’Etat  Togolais.

 

Au cours de  la rencontre de travail, la convention de financement du projet  a été signée , suivie du lancement  officiel des activités . Les participants ont ensuite  échangé  sur  le contenu  du projet  y compris  son dispositif de  gestion; ils  ont amendé  et  validé  le plan  de travail  global  du projet et  le document d’arrêt  du comité de pilotage.

 

Le PRNDGE  prévoit   d’appuyer huit (8) préfectures afin de soutenir  toutes les actions de gestion de l’environnement au niveau décentralisé.