Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Gestion financière du corona virus: le FMI annonce 240 millions de dollars de ressources supplémentaires pour le Togo

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

« Le Togo s’est montré efficace dans la gestion de la crise ( du corona virus Ndlr) » ; ces mots sont ceux de la Directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI) , Kristalina Georgieva , qui s’est entretenue , dimanche 16 mai 2021, avec le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé , à Paris en France.

Au cours de cet entretien qui intervient en prélude au sommet de Paris sur les économies africaines post-Covid-19, le FMI a affiché son soutien au Togo pour la gestion de la crise liée au corona virus et pour un retour à la normale.
Kristalina Georgieva a vivement apprécié les efforts du gouvernement togolais dans la gestion de la pandémie et les mesures innovantes adoptées pour renforcer la résilience des populations. « Nous avons discuté des efforts tangibles fournis par le gouvernement en apportant de l’aide aux populations, à travers  des innovations opérées dans l’utilisation des nouvelles technologies dans le recadrage. Nous avons également évoqué  notre soutien financier significatif pour la République Togolaise au cours de cette crise et surtout pour le retour à la normale », a laissé entendre la cheffe du FMI à l’issue de l’entretien.
Faure Gnassingbé et Kristalina Georgieva ont également évoqué le sommet de Paris, soulignant dans la foulée les différents enjeux de la rencontre notamment l’appel à l’action pour le renforcement de la résilience des pays africains à travers le soutien des partenaires au secteur privé. Sur ce plan, le FMI s’engage à soutenir le Togo. « Nous allons décaisser une enveloppe sans précédent de 650 milliards de dollars. Le Togo recevra 240 millions de dollars de ressources supplémentaires », a déclaré la Directrice générale du FMI.
Les investissements du Fonds monétaire international (FMI) au Togo ont augmenté ces trois dernières années.