Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Grand-Lomé/PSMICO: l’ANADEB table sur les pools de formateurs locaux pour la mise en œuvre efficace des plans d’action

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Une série de sessions de renforcement des capacités des pools de formateurs des treize (13) communes du Grand-Lomé, s’est ouverte mercredi 21juillet 2021 à la maison des jeunes d’Amadahomé (Lomé). Organisées par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB), ces sessions qui s’inscrivent dans le cadre du Programme de Soutien aux Microprojets d’Infrastructures Communautaires (PSMICO), vont durer trois jours.

Des constats de dysfonctionnement sur les territoires des communes, la faible cohésion et surtout de cohérence entre les activités des comités villageois de développement (Cvd)  et la vision des maires, constituent les éléments moteurs qui sous-tendent, l’organisation de ces sessions.

Ces formations s’inscrivent dans les perspectives du partenariat entre l’ANADEB et les 117 communes du Togo. Elle vise à renforcer les capacités des membres des Cvd, des Comités de développement du quartier (Cdq) et des Comités cantonaux de développement (Ccd) sur la restructuration, l’élaboration du Plan d’action et la mobilisation des ressources pour la mise en œuvre des plans d’action.

Pour Dr. Hyacinthe Alao, Directeur des opérations à l’ANADEB, le Togo étant à l’aune de la décentralisation, il est indispensable de faire une pause pour repenser l’approche d’intervention dans les territoires par le truchement de l’approche “faire-faire”. C’est ce qui explique selon lui la nécessité de renforcer les capacités des acteurs à la base à la participation citoyenne autour de leur développement. « Avec l’avènement des communes, l’ANADEB a pris sur lui de voir avec les communes dans quelle mesure la mobilisation des parties prenantes au niveau des communautés pourrait être efficace. En communion avec les mairies, on a donc décidé de mettre en place des pools de formateurs dans le cadre de l’approche ‘’faire-faire’’. Ces pools de formateurs sont identifiés au niveau des mairies par des maires. Ils seront formés pour conduire des initiatives d’animation communautaire sur les territoires, dans les quartiers et les cantons des communes du Grand-Lomé », a-t-il détaillé.

Au total, 64 membres des Cdb et des personnes ressources identifiées par les mairies prennent part à cette première session de formation. Cette  cible sera, durant  trois jours, outillée sur le leadership, les relations entre les CDB, les chefs et les élus locaux, le bénévolat, la promotion du volontariat et l’engagement citoyen, le civisme-citoyenneté et promotion de l’hygiène et l’assainissement du milieu, le diagnostic organisationnel et le processus de déclenchement.

L’objectif final de cette série de sessions de formation est d’identifier les problèmes d’organisation à la base et faire des propositions devant contribuer à leur résolution. Les  bénéficiaires de ces formations devront être capables de relever des défis aux côtés des maires pour le développement.

Mis en œuvre  par l’ANADEB, le PSMICO vise à responsabiliser les Cdb dans la gestion de leur développement, appuyer la mise en place et la gestion des infrastructures de base, suivre et évaluer les actions, et capitaliser les expériences.

 

(Photo : vue partielle des participants)