Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Henri Byakaperi Kanyesiim, un conseiller au FMI nommé à la tête de l’Office Togolais des Recettes.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Par décret pris au conseil des ministres du 15 janvier 2013,  Monsieur Henri Byakaperi Kanyesiime, canadien d’origine rwandaise a été nommé Commissaire Général de loffice togolais des recettes(OTR).C:\Users\Joseph\AppData\Local\Temp\msohtmlclip1\01\clip image001 - Henri Byakaperi Kanyesiim, un conseiller au FMI nommé à la tête de l’Office Togolais des Recettes.

Le choix de cette personnalité a été faite suite à un processus de recrutement.  Selon le ministre togolais de l’économie et des finances, Adji Otèth Ayassor, le recrutement au poste du commissaire général de l’OTR a été ouvert à des candidats nationaux et internationaux en raison des compétences très spécifiques requises pour exercer cette nouvelle fonction. Le commissaire général est recruté, selon M. AYASSOR, sur concours, parmi plusieurs dizaines de candidatures .Par ailleurs, le gouvernement avait fait appel à un cabinet d’experts internationaux pour l’aider à conduire le processus de recrutement.

D’après les explications du ministre, il s’est agi d’ abord, d’identifier les candidats les plus aptes à exercer les responsabilités de commissaire général. Ensuite, les candidats retenus ont été audités par un jury composé de représentants du conseil d’administration de l’OTR, et d’experts internationaux spécialisés dans les politiques fiscales et douanières. Enfin, le candidat retenu par le jury est nommé par décret en conseil des ministres.

Titulaire d’un MBA de l’Université Simon Fraser (Canada),Henri Byakaperi Kanyesiime occupait jusqu’à sa nomination le poste de conseiller au Fonds Monétaire international (FMI) en matière de politique et administration des recettes pour plusieurs pays d’Afrique de l’est et du centre.

Il sera assisté de trois commissaires, en charge des impôts, des douanes et des services généraux de l’OTR. Le ministre Ayassor avait souligné que ces candidats doivent être de nationalité togolaise. D’ailleurs, après publication des avis de recrutement, la collecte des candidatures pour ces trois postes a été clôturée le 31 octobre 2013.

En rappel, le 10 décembre 2012, l’assemblée nationale vote la loi instituant l’Office Togolais des recettes. L’OTR est un établissement public à caractère administratif, doté d’une autonomie de gestion administrative et financière. Il intègre les directions générales des douanes et des impôts au sein d’une même structure. Il est chargé de recouvrer les impôts, taxes et droits de douanes pour le compte de l’État et des collectivités locales. Il est aussi chargé de conseiller ou représenter le gouvernement en matières fiscales et douanières, de promouvoir le consentement volontaire de l’impôt, de combattre la fraude,  l’évasion fiscale et la corruption, de produire les statistiques sur les recettes collectées.

L’objectif de la création de cette structure est de  collecter efficacement les ressources fiscales, et de financer les demandes sociales les plus pressantes.

Joseph