Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Interview/Monsieur Christian AGOSSA, Directeur Général de la CRRH-UEMOA

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

La Société Financière Internationale (SFI), institution du Groupe de la Banque Mondiale, vient d’entrer au capital de la Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire de l’UEMOA (CRRH-UEMOA).La cérémonie de signature des documents relatifs à cette prise de participation d’un montant de 1 250 M FCFA a eu lieu le jeudi 09 février 2017, au siège de la BOAD (Banque Ouest –Africaine de Développement) à Lomé au Togo.

Cette participation de la SFI renforce l’actionnariat de la CRRH-UEMOA et porte à 44,82%, la part des institutionnels qui ne bénéficient pas des refinancements, mais soutiennent ses activités en considération de leurs missions de développement, et plus particulièrement de promotion du financement de l’habitat dans les pays de l’UEMOA.

En prenant une participation de 1 250 M FCFA, la SFI devient après la BOAD, le 2ème actionnaire institutionnel de la CRRH-UEMOA, suivie de  Shelter Afrique et de la BIDC. En dehors des actionnaires institutionnels, la CRRH-UEMOA compte à date, cinquante-quatre (54) banques commerciales actionnaires qui bénéficient de ses refinancements.

Au 31 décembre 2016 le montant total de ressources mobilisées sur le marché financier régional par la CRRH-UEMOA s’élève à  107 milliards de FCFA,  pour le refinancement de prêts à l’habitat consentis par 33  banques de ses actionnaires couvrant les huit pays de l’Union, et en 4 ans et demi  d’activités opérationnelles.

La CRRH-UEMOA est noté AA avec perspective stable, depuis 2015, par l’agence Bloomfield Investment Corporation, ce qui en a fait l’un des risques de crédit les plus sûrs de l’UEMOA.

Dans un entretien accordé à la presse  à l’issue de la cérémonie de signature, Monsieur Christian AGOSSA, Directeur général de la CRRH-UEMOA est revenu sur les avantages de l’entrée de la SFI au capital de la CRRH-UEMOA. Cela, a-t-il indiqué, permettra de renforcer les bases de l’institution notamment ses fonds propres qui sont pour un établissement financier à caractère bancaire, un élément important de la prise de risques.

Le Directeur général de la CRRH-UEMOA s’est par ailleurs exprimé sur les perspectives de son institution notamment en matière d’accès des populations à faibles revenus au logement. « Je suis heureux de vous annoncer que la CRRH-UEMOA démarrera en 2017, le refinancement de prêts à l’habitat sur ressources concessionnelles », a-t-il déclaré à cet effet.

En intégralité l’entretien accordé par le Directeur général de la CRRH-UEMOA à la presse.

Monsieur le Directeur Général, vous accueillez la SFI à l’actionnariat de la CRRH-UEMOA aujourd’hui. Dites-nous en quoi l’arrivée de ce nouvel actionnaire sera bénéfique à l’institution que vous dirigez ?

L’arrivée de la SFI au capital de la CRRH-UEMOA sera bénéfique à plusieurs égards. D’abord financièrement c’est une participation qui permettra de renforcer les bases de l’institution notamment ses fonds propres qui comme vous le savez sont pour un établissement financier à caractère bancaire, un élément important de la prise de risques. Ensuite, la SFI vient avec son expérience et celle de sa maison mère, la Banque Mondiale, de la résolution des questions du logement sous d’autres cieux dont nous pourrions bénéficier pour mieux servir nos populations dans leur quête d’un logement décent à des conditions de durée et coûts compétitifs. Enfin, la présence de la SFI renforcera davantage la crédibilité de la CRRH-UEMOA auprès des investisseurs auprès desquels elle mobilise des ressources pour ses refinancements.

La grande partie des populations  de l’Union est constituée de personnes non-salariées des ménages ayant un faible revenu ou des revenus irréguliers auxquelles les banques prêtent difficilement. Que compte faire la CRRH-UEMOA pour faciliter l’accès au logement à cette partie de la population ? 

La CRRH-UEMOA travaille depuis sa création au refinancement de l’habitat en faveur des populations à faibles revenus en recherchant des ressources concessionnelles à cet effet. Les résultats sont moins rapides pour obtenir ce type de ressources, mais je suis heureux de vous annoncer que la CRRH-UEMOA démarrera en 2017, le refinancement de prêts à l’habitat sur ressources concessionnelles. Elle a en effet obtenu d’un partenaire au développement, des ressources  concessionnelles d’un montant de 40 M d’euros à cet effet. D’autres partenaires ont été approchés notamment la Banque Mondiale avec le projet Banque Mondiale/UEMOA de mobilisation de ressources concessionnelles en faveur du refinancement de l’accès au logement des ménages à faibles revenus.  Nous attendons justement de l’accueil de la SFI, qu’il facilite ces échanges