Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Journée internationale de la Femme: Ekoué Dédé plaide pour le soutien à l’autonomisation de la femme togolaise

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

La Journée internationale de la Femme est célébrée le 08 mars chaque année. Le thème retenu cette année sur le plan international est: “Autonomisation des femmes- autonomisation de l’humanité: imaginez!”. Au Togo la Journée sera placée sous le thème: ” L’autonomisation de la femme pour la prospérité du Togo”.

La Journée internationale de la Femme, célébrée chaque 08 mars, est placée cette année , au Togo , sous le thème” L’autonomisation de la femme pour la prospérité du Togo”.

En prélude à cet événement Mme Ekoué Dédé Ahoéfa, ministre de l’Action sociale , de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation a appelé à soutenir l’autonomisation de la femme togolaise. “La Journée internationale de la Femme édition 2015 nous offre l’opportunité de sensibiliser la population à l’importance de soutenir l’autonomisation de la femme dans tous les domaines de développement “, a-elle déclaré, tout en rappelantles actions du gouvernement en faveur de la promotion de la femme. Ces actions, selon la minsitre, sont: l’amélioration de la scolarisation des filles ( en 2012, l’indice de parité filles/ garçons était de 0,97 et le taux d’achèvement au primaire de 75,7%) ; la réduction du taux de pauvreté en général y compris pour les ménages dirigés par les femmes ( le taux de pauvreté des ménages dirigés par les femmes est passé de 56,5% en 2006 à 54,3% en 2011); la réduction du taux de sous emploi des femmes qui passe de 21,9% en 2006 à 20% en 2011; des avancées en matière de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles: par exemple le taux des mutilations génitales féminines a graduellement baissé de 2006 à 2010 passant de 6,9% à 3,9% chez les femmes et de 1% à 0,04 chez les enfants;   une représentation accrue des femmes dans les instances de décision : à l’Assemblée nationale, le nombre des femmes a progressé de 11% en 2007 à 17,58% en 2013 avec la nomination de deux femmes aux postes de 2ème et 3ème vice -présidence. De 8,3% dans le gouvernement en 2007, la représentativité des femmes est passée à 20,68% en septembre 2013.

Pour Ekoué Dédé, le gouvernement est conscient de l’importance de l’autonomisation de la femme. Aussi n’a -t-il “de cesse d’investir dans le développement et la capitalisation du potentiel des femmes”, à en croire le ministre qui cite la mise en place du Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI) dont le premier produit APSEF ( Accès des Pauvres aux Services Financiers ) a permis de toucher 297.900 femmes sur 331.021 bénéficiaires, le renforcement de l’accès des femmes aux services sociaux de base ( santé, éducation, cadre de vie…), les investissements faits par l’Etat pour soutenir les femmes dans les domaines de l’agriculture, du commerce , de l’artisanat …, les programmes mis en œuvre par le ministère de l’Action sociale tels que le programme d’entreprenariat inclusif, le programme national de leadership professionnel des femmes, le programme de lutte contre les violences faites aux femmes etc., comme des exemples illustrant la détermination du gouvernement à promouvoir l’autonomisation des femmes.

Pour rappel, le thème retenu sur le plan international pour la Journée de la femme est ““Autonomisation des femmes- autonomisation de l’humanité: imaginez!”.

.