Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Journée mondiale du paludisme : Traitement gratuit pour éradiquer la maladie au Togo

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

La journée mondiale  du paludisme célébré chaque 25 avril, a été commémorée hier vendredi au Togo.  Organisée par l’ OMS (Organisation Mondiale de la Santé )  en collaboration avec  le gouvernement togolais, la célébration a été placée sous le thème : « Investir dans l’avenir, vaincre le paludisme » .

En effet, le paludisme  est  l’une des causes principales  de la mortalité  en  Afrique . Il  touche surtout les femmes enceintes et les enfants de moins de  cinq (5) ans.  Le Togo a  fait de la lutte contre  cette maladie une de ses  priorités , d’où  la gratuité du traitement  décrétée par le gouvernement. «Il y  a  une révision  de la politique  nationale  depuis  2012 qui a  été  appuyée  par  la décision du Premier  Ministre décrétant  la gratuité  en matière  de prise en charge  de paludisme au Togo», a déclaré M. Ouro  B. Essaw Sama,  Point focal Paludisme  du District  n° 1  de  Lomé.

Selon, M. Ouro Sama,  la gratuité de la prise en charge veut dire  que lorsqu’on a les signes du paludisme, la  première  des choses  est de se rendre  dans un centre de santé .  Il appartient  au médecin  de consulter  le malade et de  poser  son diagnostique  afin de s’assurer  effectivement  qu’il s’agit du paludisme,  a expliqué le Point focal. « Donc, à partir de ce moment, le médecin  lui donne un quitus  pour aller  à la pharmacie  pour prendre  le quantum », a-t-il rassuré  avant de relever que «  la consultation   par contre, est  payante parce  que  le personnel   engagé  doit être payé ».

Il faut souligner que dans la lutte contre  le paludisme, les efforts mondiaux  ont permis  de sauver  plus de  trois (3) milliards  de vies  depuis  l’année 2000, mais la  maladie  constitue  encore  une menace  pour la santé.  Ainsi plus d’un (1)  milliard de personnes  souffrent de cette maladie  à  transmission  vectorielle ,  responsable de 17%  des maladies infectieuses.

Face à l’ampleur   de ce phénomène,  la journée mondiale de lutte contre le paludisme  a été  instituée  en 2007  afin de poursuivre les investissements  et de  maintenir  l’engagement  en faveur  de la lutte  antipaludique.