Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Journée mondiale sans tabac : l’OMS lance une campagne de sensibilisation et de formation

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

« Eliminer le commerce illicite des produits du tabac », c’est le thème retenu cette année pour la célébration de la journée mondiale sans tabac; ceci pour mettre en lumière les risques liés à la production du tabac pour la santé.

Pour marquer cette journée, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a lancé le jeudi 4 juin 2015, une campagne de sensibilisation et de formation à l’endroit de certains acteurs clés à Lomé. Il s’agit du personnel du ministère en charge des Affaires étrangères, du Commerce, de l’OTR, des forces de l’ordre, des juges et des journalistes.

« Le tabagisme demeure la principale cause évitable de mortalité dans le monde. Il est actuellement estimé être à l’origine de  10% des décès chez l’adulte mondialement et de 3% dans l région africaine » , a déclaré Dr. Lucile Imboua, représentante -Résidente de l’OMS au Togo.

Face donc à l’ampleur de ce commerce,  l’OMS  exhorte les décideurs politiques à reconnaître que le commerce illicite du tabac  non seulement aggrave l’épidémie mondiale du  tabagisme et les conséquences sanitaires associées, mais qu’il a également des répercussions sur le plan de la sécurité car il peut servir à financer le crime organisé, notamment le trafic de la drogue,  d’êtres humains et d’armes. « J’invite également les ménages et les organisations de la société civile  à s’associer  à la campagne de sensibilisation de la journée mondiale  sans tabac notamment par l’intermédiaire des réseaux sociaux , pour relayer les messages et les conseils  que publieront les gouvernements et l’Organisation Mondiale de la Santé » a-t-elle aussi rappelé .

Pour sa part, le représentant du ministre de la santé Gado Napo Koura, a déclaré  que le commerce illicite pose un défi de taille à la santé publique et à la lutte antitabac, car il rend les produits du tabac plus accessibles et abordables. « Le commerce illicite constitue l’une des mesures phares de la lutte antitabac ; c’est pourquoi les autorités togolaises, pour protéger leur population contre les méfaits du commerce illicite du tabac  et de ses produits  dérivés ont pris une série de mesures pour ». Il s’agit entre autres de la ratification de la convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, du vote et la promulgation de la loi n°2010-017 du 31 décembre 2010 relative à la production , à la commercialisation  et à la consommation des cigarettes et autres produits du tabac…