Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

King Mensah, le prophète dans son propre pays

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
En juillet 2000, en rapportant   le trophée du meilleur artiste traditionnel africain lors des Koras Awards – la plus grande cérémonie de récompense des artistes de la chanson sur le continent-  en Afrique du Sud,  l’ abnégation de King Mensah a fini par payer après seulement quatre ans de carrière.
Treize après cette consécration, King Mensah n’a jamais manqué de souffle, ni d’inspiration. En témoigne son septième album sorti en Mars dernier. La popularité   dont il jouit auprès du public reste  indiscutable . Par ailleurs ,  lorsqu’ en 2010,  il organise pour la première fois un concert au stade de Kégué à Lomé, plus de 30 000 personnes étaient présents.
Depuis la  création de  sa fondation « King Mensah » en 2005, l’artiste mène  un combat sur deux fronts :   ransmettre ses talents artistiques  aux jeunes  et  venir en aide aux enfants orphelins démunis à travers un orphelinat qu’il a construit à Agbodrafo.
King Mensah, c’ est aussi une identité musicale. L’authenticité de son style  trouve son ancrage dans le riche répertoire des traditions togolaises.  Il chante les vécus quotidiens des hommes et évoque souvent le grand DIEU  dans ses chansons. Il gratifie le public des chansons pleines de  maximes .
Ayaovi Mensah alias King Mensah,  l’artiste togolais de la chanson  le plus en vue et le plus connu  à l’étranger, est fait chevalier de l’ordre du mono au Togo et chevalier de la  légion d’honneur française, la plus haute décoration française.
Pour de nombreux jeunes, son parcours est preuve qu’ il faut travailler dur et préserver  dans la vie.