Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

La SEGUCE forme la communauté portuaire sur le trafic import des véhicules d’occasion

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Améliorer la mobilisation des ressources de l’Etat et le climat des affaires, c’est l’un des objectifs visés par le gouvernement togolais en instituant la Société d’Exploitation du Guichet Unique pour le Commerce Extérieur (SEGUCE).
pour répondre aux inquiétudes très fortes  de certains acteurs du commerce extérieur et leur expliquer concrètement le fonctionnement de cette plateforme électronique, la SEGUCE, a organisé un séminaire de formation et de sensibilisation à l’intention de la communauté portuaire vendredi 5 mai 2015 à Lomé. Il s’agissait d’expliquer à ces acteurs la procédure sur le trafic des véhicules d’occasion et sa présentation.
A l’ouverture des travaux, le DG de la SEGUCE, M. Olivier Lederer a rassuré les transitaires qu’ils ne sont aucunement visés par les mutations que la SEGUCE opère dans les activités et procédures du commerce extérieur pour la mobilisation des recettes de l’Etat.

 

Le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur privé Mme Bernadette Légzim-Balouki, a pour sa part, incité les acteurs portuaires à jouer leur partition  pour une réalisation efficace de ce projet.

 

Il convient de rappeler que la mise en place de la SEGUCE au Port Autonome de Lomé permet la réduction des coûts et des délais de sortie des marchandises du Port, la simplification des procédures,  la transparence dans les relations publiques, l’augmentation des volumes du commerce international transitant par Lomé etc.