Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

L’agence FNFI de Kara a ouvert ses portes

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Le ministre du Développement à la Base , de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Mme Victoire Tomégah-Dogbé a coupé le samedi 09 août dernier, le ruban symbolique inaugurant l’agence du Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI) de Kara. La cérémonie s’est déroulée en présence des représentants des partenaires au développement notamment la BAD, la BOAD et le PNUD.

L’installation de cette agence répond au souci du FNFI de se rapprocher des populations .Dans cette optique le choix de Kara est symbolique à plus d’un titre. Cette région fait en effet partie des zones les plus touchées par la pauvreté au Togo. Il s’agit donc pour le FNFI d’ “aller vers les pauvres des pauvres“, à en croire M. Houénou Prosper, Directeur général par intérim de cette institution.

L’ouverture de l’agence de Kara marque le début de la décentralisation du FNFI. Cette agence constitue désormais le pôle de la finance inclusive des trois régions septentrionales du Togo: Centrale, Kara et Savanes. Elle devra faciliter les transactions avec les institutions de micro finance partenaires du Fonds , et par conséquent avec les bénéficiaires potentiels de cette partie du pays.

Selon, Mme Tomégah-Dogbé, pour que le Fonds soit vraiment inclusif ” Il faut être plus proche des populations en développant des services de proximité ” “L’Agence de Kara nous permettra d’avoir une communication beaucoup plus rapprochée des communautés à la base qui sont bénéficiaires de ce Fonds et cela va accroître son efficacité” , a-t-elle précisé. Et d’ajouter: “Toute personne qui voudra mieux s’informer sur les produits du FNFI sait désormais où trouver la juste information” .

Parlant d’APSEF, premier produit du Fonds, qui devra toucher 300.000 personnes en 2014, la ministre s’est félicitée : “Seulement en trois mois de mise en œuvre, nous avons déjà atteint plus de la moitié de ce quotas .Ceci nous démontre combien des centaines de personnes considèrent le FNFI comme une mesure innovante”.

Lancé en début d’année par le Chef de l’Etat, le FNFI met en œuvre à ce jour l’APSEF. Ce produit permet d’octroyer du crédit aux populations vulnérables qui en font la demande et qui reçoivent une formation en éducation financière et en gestion de crédit. C’est un crédit maximum de 30.000 FCFA remboursable sur une période de six mois avec un intérêt de 5%.

Le FNFI a pour objectif de faciliter l’accès des sources de financements aux populations vulnérables par l’entremise des banques et des institutions de micro finance.