Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le CERSA lance officiellement ses activités

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Les activités du Centre d’Excellence Régional en Sciences Aviaires (CERSA) de l’Université de Lomé, ont été officiellement lancées ce mardi 03 mai 2016, au cours d’un atelier ,  à Lomé.

Créé en 2014, le CERSA compte parmi les 19 centres d’excellence  financés par  la Banque mondiale  à travers l’Afrique. Il vise notamment  à promouvoir l’excellence en recherche -développement , la formation des étudiants en Master et Doctorat, la formation de courte durée (6mois) de même que l’appui-conseil aux acteurs sur le terrain  pour la promotion de la filière avicole en Afrique de l’Ouest et Centrale.

Le projet CERSA élaboré par l’Université de Lomé,  a été sélectionné suite à une compétition organisée en septembre 2013 dans le cadre du projet des  » Centres d’Excellence d’enseignement supérieur en Afrique (CEA) », initié par la Banque mondiale.

« En initiant cette compétition, il s’agissait pour notre institution , d’une façon générale, de promouvoir  les sciences et la technologie dans les pays participants », explique Joëlle Businger, Représentante-résidente de la Banque mondiale au Togo, à l’ouverture de l’atelier.

Suite à sa sélection, le Togo  a bénéficié d’un crédit de 8 millions de dollars US, soit plus de 4  milliards FCFA,  pour promouvoir des études avancées en Sciences Aviaires .  » Il s’agit notamment d’attirer des étudiants togolais  et étrangers qui ont un intérêt pour la filière avicole , et leur offrir un enseignement de qualité , et surtout  de former des diplômés dont la demande est forte dans le secteur privé », précise Mme Businger.

 » C’est maintenant que le  plus dur commence. Nous avons le devoir de donner raison à notre sélection et je suis sûr, nous  le pouvons », martèle , de son côté ,  le Professeur Messanvi Gbéassor, Président de l’Université de Lomé.

« L’événement de ce jour est porteur de mille te une promesses », se réjouit  pour sa part, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Octave Nicoué Broohm .

En effet , la production avicole est considérée comme une filière porteuse de croissance pour le Togo. Pour cette raison, le Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire ( PNIASA)  vise une croissance de la production avicole de 6,5% , soit une augmentation de 1.500.000 têtes de volailles entre 2014 et 2018 à l’échelle nationale.  » Cet objectif… ne pourra être atteint sans une implication de l’université , pour ce qui relève de la recherche scientifique   et de la formation des cadres et techniciens« , reconnaît le ministre. Aussi se félicite-t-il du projet CERSA, qui selon lui, « est pertinent à plus d’un titre » et  » répond parfaitement aux attentes globales du gouvernement ».

Dans le cadre du  CERSA, un partenariat lie l’Université de Lomé à d’autres universités  en Afrique et dans le monde . Il s’agit notamment de: l’Université Catholique de Louvain (Belgique), l’Université de Wageningen ( Pays-Bas); Unité de  Recherche Avicole de l’Institut National de Recherche Agronomique (INRA de Tours en France);   l’Université du Ghana; l’Université d’Abomey-Calavi (Bénin); l’Université Agricole Fédérale d’Abeokuta (Nigéria)…

 

(Photo: Table d’honneur  à l’ouverture de l’atelier de lancement des activités du CERSA)