Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le ministère de l’Agriculture dote les femmes fumeuses de poissons de Katanga  d’une plateforme

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Les femmes fumeuses de poissons de Katanga, village de pêcheurs situés dans les environs du port de prêche de Lomé, ont reçu hier mardi 04 novembre, une plateforme de transformation de poissons fumés que leur a offert le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche.  9.500.000 (neuf million cinq cent mille) FCFA, c’est le coût de ce dispositif  qui va permettre d’améliorer le cadre de travail de ces femmes,  la qualité des produits halieutiques  transformés et diminuer la pénibilité du travail.

Le secteur de la pêche est une frange  importante de l’économie nationale ; c’est vrai que sa part de contribution à la formation du PIB est un peu faible (3,4% ), mais c’est un secteur qui brasse beaucoup de sous et qui mobilise plusieurs acteurs. 22.000 pêcheurs se retrouvent dans cette localité ( ndlr: Katanga) pour faire valoir  leurs activités sur la base desquelles d’ailleurs ils mènent une vie décente. Donc pour les accompagner dans leurs activités, le gouvernement avec l’appui de la Banque mondiale a mobilisé 9.500.000 pour construire cette plateforme qui répond au souci du gouvernement d’améliorer le cadre de travail des acteurs du secteur et leurs revenus”,  a expliqué  Colonel Ouro-Koura Agadazi , ministre de l’Agriculture , de l’Elevage et de la Pêche.

Un groupement de 400 femmes va diriger cette plateforme pour une période pilote  de six mois à l’issue de laquelle le gouvernement va vulgariser l’initiative sur l’ensemble du territoire national.

(Photo: image d’archives)