Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le ministère de l’agriculture se dote d’une cartographie de risques

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique se dote d’une cartographie des risques, un instrument destiné à identifier les goulots d’étranglement dans la réalisation des objectifs assignés à ce département (y compris l’ensemble de ses services rattachés), et à permettre la recherche de solutions idoines aux éventuels obstacles.

Des experts du ministère ont affirmé avoir identifié sur le terrain 10 risques majeurs par direction du ministère de l’agriculture, mais les détails ne sont pas fournis.

‘La cartographie des risques vise donc à déterminer les risques et à les juguler par des solutions appropriées’, explique Ibrahima Djimba, inspecteur général des finances.

L’exercice d’élaboration de la cartographie des risques obéit à une procédure en 2 étapes.

D’abord la formation des inspecteurs et des managers (qui vient de s’achever), puis ensuite s’en suivra la remise de la cartographie par le ministre de l’économie et des finances à son collègue en charge de l’agriculture, l’élevage et l’hydraulique.

(Photo: Ouro-Koura Agadazi, ministre en charge de l’Agriculture)