Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le secteur de la justice bénéficie d’un appui de l’Union Européenne en équipements informatiques et matériel roulant

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Un lot d’équipements informatiques et du matériel roulant ont été remis hier mardi 09 octobre 2018, par l’Union Européenne au Corps de contrôle du secteur de la justice au Togo.

Destinés à appuyer le Togo dans ses efforts de lutte contre la corruption, ces équipements et matériels sont composés de de 34 ordinateurs et de trois véhicules 4X4 double cabine’ le tout pour une valeur totale de 79 683 517 francs CFA.
Ils seront utilisés par des magistrats, des inspecteurs et des vérificateurs de la Cour des Comptes, de l’Inspection Générale d’État, de l’inspection Générale des Finances.
Cette action intervient dans le cadre du Programme d’Appui au Secteur de la Justice (PASJ) financé par l’Union Européenne.
Pour M. Bouasvan Bouassy, attaché chargé des programmes Gouvernance-Economie, représentant Mme Cristina Martins Barreira, Cheffe de la Délégation de l’Union Européenne au Togo, il est important que les structures de lutte contre la corruption disposent des moyens leur permettant de mener leurs missions. « L’une de ces missions c’est d’aller sur le terrain pour pouvoir vérifier les comptes et éviter les malversations. Il est également question de permettre à ce que l’argent de l’État puisse être mieux géré non pas seulement à Lomé mais sur tout le territoire du pays”, a-t-il déclaré .
« Ce matériel que nous réceptionnons ce matin ne constitue pas la première réalisation que l’Union Européenne a financée au profit des Corps de Contrôle. Depuis le lancement de ce programme, beaucoup de réalisations ont été faites et qui ont été remises sans qu’une cérémonie particulière soit organisée. Nous ne pouvons qu’exprimer notre gratitude à l’Union Européenne. Le matériel informatique, c’est l’outil de travail. Aujourd’hui, nous ne sommes plus au bic et à la machine à taper. Tout le travail pour être efficace se fait sur ordinateur. Les véhicules restent indispensables d’autant puisque les Corps de Contrôle ne restent pas dans les bureaux, il faut des déplacements sur le terrain et donc ces véhicules nous servent à faire nos déplacements », a déclaré pour sa part, Yaba Mikemina, Procureur Général de la Cour des Comptes, Porte-parole des institutions et Corps de Contrôle.
Pour rappel, l’Union Européenne a déjà financé la réhabilitation de la bibliothèque de l’inspection d’État, la confection d’un recueil de textes et la remise en état de véhicules.

 

Articles Récents

pub 565x370 - Le secteur de la justice bénéficie d'un appui de l'Union Européenne en équipements informatiques et matériel roulant