Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le Togo  prépare  son 5è recensement général de la population et de l’habitat

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Gouvernement et l’UNFPA, Chef de file des Partenaires Techniques et Financiers, ont signé,  mardi 15 décembre 2020, le document de projet du 5ème recensement général de la population et de l’habitat (RGPH5).

 

Il s’agit, à travers cette  signature, de mobiliser les partenaires pour obtenir leur engagement à soutenir le process et  lancer officiellement le démarrage des activités du RGPH 5 .

Après le 4ème RGPH4 en 2010, le Togo s’est engagé à réaliser le 5è en 2021 avec la spécificité de l’utilisation des technologies d’information et de Communication (TIC). Ce recensement se réalise dans un contexte marqué par la mise en œuvre des agendas nationaux et internationaux notamment le plan national de développement (PND), l’agenda 2063 de l’Union Africaine et les objectifs du développement durable (ODD).

 

Ainsi, le RGPH-5 permettra d’une part de disposer des indicateurs nécessaires au suivi et à l’évaluation des agendas nationaux et d’autre part de connaitre la situation sociale de la population, y compris celle des populations vulnérables, notamment les personnes vivant avec un handicap, les orphelins, les enfants, les personnes âgées et les femmes à des niveaux géographiquement désagrégés.

Les caractéristiques de l’habitat et du cadre de vie de la population et les différents mouvements de la population seront également appréciés.

Les informations essentielles suivantes seront issues du recensement. Il s’agit :

  • d’une série de résultats détaillés et désagrégés de l’effectif et des caractéristiques de la population et de l’habitat ;
  • des cartes des communes, des cantons et croquis des grandes agglomérations ;
  • d’un système d’information géographique prenant en compte le fichier village et des lieux habités et intégrant les infrastructures socio collectives de base pouvant servir d’outils d’aide à la décision dans le processus de décentralisation et de l’aménagement du territoire ;
  • d’un Atlas démographique ;
  • des résultats d’analyses thématiques et des données communautaires.

Le budget global de l’opération est de huit milliards six cent quatre-vingt-dix-huit millions cinq cent vingt mille deux cents (8 698 520 200) francs CFA.

A ce jour, il faut noter que la stratégie de plaidoyer et de mobilisation mise en place a permis de mobiliser près de 40,5 % dudit budget.

Les travaux préliminaires ont permis de mettre en place les organes de pilotage et d’exécution, notamment le Conseil National du Recensement (CNR), le Comité Technique du Recensement (CTR) et le bureau central de recensement (BCR). Ces travaux ont permis également de disposer de (i) un document de projet y compris le budget et la feuille de route ; (ii) un document de la stratégie de communication et de plaidoyer pour la mobilisation de ressources ; (iii) outils de l’opération : questionnaires et guides, documents méthodologiques et applications relatifs à la cartographie et au dénombrement ; (iv) un répertoire des quartiers de villes du Togo et (v) un répertoire des localités du pays.

En plus de ces aspects techniques, le gouvernement a organisé des activités de communication à l’endroit des partenaires techniques et financiers, de la société civile et du secteur privé à travers des rencontres d’information et de partage.

Les prochaines étapes de l’opération sont les suivantes :

  • Organisation de la cartographie censitaire, enquête pilote du dénombrement de la population et phase principale du dénombrement de la population en 2021
  • Traitement et analyse des données et publication des résultats finaux en 2022
  • Elaboration des rapports d’analyses thématiques en 2023.

En rappel, ce recensement vient à point nommé au moment où le Gouvernement a adopté la nouvelle feuille de route 2020-2025 qui vise à faire du Togo un pays de cohésion et de paix, et une nation moderne avec une croissance économique inclusive et durable.