Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le Togo veut améliorer son rendement agricole à travers une carte de fertilité des sols

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Le projet d’élaboration de la carte de fertilité des sols du Togo a été lancé ce  lundi 27 mars 2017 à Lomé par le Colonel Ouro-Koura Agadazi, ministre en charge de l’Agriculture.

Pour le Directeur  général de l’Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA), ce projet a été élaboré suite à l’identification  d’un certain nombre de contraintes auxquelles l’agriculture togolaise est confrontée, notamment la baisse  de la fertilité des sols due à la pression démographique,  les pratiques traditionnelles de culture basées sur le brulis et les phénomènes du changement climatique.

Malgré les  actions menées dans le cadre du PNIASA (Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire) pour améliorer le niveau de rendement des cultures,  une connaissance précise du niveau de fertilité des sols  est un atout majeur  dans la quête de l’amélioration de la productivité agricole, explique le DG de l’ITRA.

Aussi, le présent projet permettra-t-il d’élaborer  des cartes plus précises exploitables à l’échelle de la parcelle agricole de l’aptitude des différents sols à produire  en fonction de leur qualité intrinsèque et des techniques culturales utilisées.

En outre la réalisation de la carte de fertilité des sols permettra d’introduire  au  Togo  les techniques d’une « fertilisation raisonnée » basée sur une connaissance accrue des sols et de leurs besoins en engrais, de manière à assurer l’apport des nutriments  nécessaires  aux cultures tout en préservant l’équilibre des écosystèmes.

La mise en œuvre du projet se fera suivant trois axes :

Axe1 : Renforcement des capacités des cadres du Ministère de l’Agriculture dans les domaines de la fertilité des sols et la fertilisation des cultures, et les Systèmes d’Information Géographique appliqués  à la cartographie des sols ;

Axe 2 : Equipement de deux laboratoires d’analyse des sols (Laboratoire de l’ITRA et un laboratoire mobile) ;

Axe 3 : Organisation d’une caravane agricole  de sensibilisation des agriculteurs sur les bonnes pratiques agricoles.

Le Coût global du projet est estimé à 463 172 890 (quatre cent soixante-trois millions cent soixante-douze mille huit cent quatre –vingt-dix) FCFA répartis entre le Maroc : 354 763 425 (trois cent cinquante-quatre mille  sept cent soixante-trois mille quatre cent vingt –cinq) FCFA et le Togo : 108 409 465 (cent huit millions quatre cent neuf mille quatre cent soixante-cinq) FCFA.

La phase pilote du projet couvrira une zone de 100 000 hectares  et va porter sur les agropoles et les ZAAP. L’ambition est de former 35 techniciens togolais  et d’étendre les travaux au reste des terres cultivables du pays soit 3,5 millions d’hectares à la fin du projet en 2019.

Ce projet est le fruit d’une   convention entre le Togo et l’Office Chérifien des Phosphates), signée le 02 novembre 2016 à Lomé. Dans le cadre de cette convention , la Fondation OCP  a apporté son appui pour rénover les laboratoires fixes de l’ITRA ; elle a également fourni du matériel informatique à l’ITRA  et l’a doté d’un laboratoire mobile composé d’un véhicule de marque IVOCO de 17,5 tonnes, deux véhicules PIK-UP pour le transport des échantillons de sol qui seront prélevés  sur l’ensemble du territoire , de remorques pour le transport inter-régions, de six motocyclettes qui seront utilisé par les techniciens pour les prélèvements de sols  sur les parcelles les plus éloignées et difficilement accessibles et de réactifs  nécessaires aux analyses des sols.

Enfin 10 (dix) cadres du  Ministère ne charge de l’Agriculture  ont bénéficié de l’expertise de leurs homologues marocains lors d’une  formation de six (06) semaines en février 2016 au siège de l’OCP à Rabat au Maroc.

C’est l’ITRA qui est chargé de la mise en œuvre du projet.

(Photo : Ouro-Koura Agadazi, Ministre  en charge de l’Agriculture)