Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Les opérateurs économiques ont échangé sur l’amélioration du climat des affaires au Togo.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

« Amélioration du climat des affaires au Togo », c’est autour de ce thème qu’a eu lieu hier jeudi, une journée de réflexion organisée par des opérateurs économiques togolais en collaboration avec le Groupe de la Banque Mondiale, sous le regard des investisseurs nationaux et internationaux.

Réfléchir sur les nouvelles actions à entreprendre et discuter sur les différentes mesures qui ont été prises par le Gouvernement, c’est l’objectif de la rencontre ouverte par le Ministre Solitoki Esso.

En effet, ces dernières années, le Togo a entrepris d’importantes réformes économiques qui ont permis l’amélioration du climat des affaires et qui ont eu pour conséquence d’améliorer le classement du pays dans les rapports Doing Business. Ces réformes visent notamment à réduire les lourdeurs administratives et les coûts liés aux procédures de création d’entreprise.

Au cours de la rencontre, les échanges ont porté notamment sur la publication des annonces légales sur le site du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) ; la suppression de la carte d’opérateur économique pour les entreprises formellement créées sur le territoire national; l’enregistrement des statuts d’entreprises effectué directement au CFE ; Réduction du capital minimum à 100.000 FCFA pour la constitution des S.A.R.L.

« Aujourd’hui, nous avons réduit le coût et le temps pour créer une entreprise au niveau même de la protection des investisseurs  pour qu’ils ne s’inquiètent pas en cas de litiges parce que pour un investisseur, le temps, c’est de l’argent », a expliqué Mme Bernadette Legzim-Balouki, ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé.

Selon Hervé Assah, Représentant Résident de la Banque Mondiale , le Togo a significativement amélioré ses classements dans les rapports Doing Business. « Dans le classement Doing Busisness que l’on donne généralement aux pays, au niveau de la création d’entreprise, il n’y a que quatre (4) pays de l’Afrique de l’Ouest  qui l’ont fait; donc le Togo est le 4ème pays à accéder à cette étape qui est très importante », a-t-il confirmé.

M. Assah , s’est par ailleurs réjoui que tous les acteurs du secteur privé se sont mis d’accord et travaillent ensemble avec le gouvernement pour l’amélioration du climat des affaires. Ceci, à l’en croire, va attirer les investisseurs.

(Photo: M. Hervé Assah et Mme Legzim Balouki)