Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

L’Observatoire Ouest-africain de l’Environnement appelle à la mise en application du décret interdisant les sachets non biodégradables

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Au cours d’une conférence de presse tenue ce mercredi 15 janvier 2014,  l’Observatoire Ouest-africain de l’Environnement (OOAE) a tiré la sonnette d’alarme sur la non application du décret gouvernemental portant interdiction de l’importation, commercialisation et distribution de sachets non biodégradables au Togo. Ce décret a été pris le 05 janvier 2011. “Malheureusement trois ans après la prise de ce décret, sa mise en application  n’est toujours  pas effective“, note l’OOAE qui en appelle au gouvernement en vue de la mise en application du décret.

Quant aux consommateurs, l’OOAE les appelle à cesser l’utilisation de ces sachets nocifs à la santé humaine et à l’environnement.

En effet, les effets dévastateurs des sachets non biodégradables sur la santé et sur l’environnement sont bien connus.

Utilisés pour emballages de mets chauds, ils produisent des germes cancérigènes chez le consommateur, provoquent des intoxications, affections pulmonaires et des accidents de la circulation.

Par rapport à l’environnement, les sachets non biodégradables provoquent les inondations, appauvrissent le sol, réchauffent la planète. Enfouis dans le sol, ils mettent 400 à 1200ans pour disparaître, selon les études.

Franck