Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

‘’Lomé propre’’ : un nouveau site dans la zone CIMTOGO

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Ce samedi 27 janvier , des centaines de travailleurs des quartiers Adakpamé-Adjrométy, Adakpamé-Apéyémé, Adakpamé-Dangbuipé, Kpota-Dangbuipé n°2, Akodesséwa-Kponou, Kangnikopé, Adamavo,  Baguida et Kpogan  ont  répondu  au  traditionnel rendez-vous bimensuel de l’opération  ‘’Lomé propre ‘’ dans la zone CMITOGO.

Au lieu des terre-pleins centraux de la nationale n°2 (Route Lomé-Aného),  lieu habituel de l’opération dans  la zone CIMTOGO,  ils étaient  ce matin sur un nouveau site : le tronçon TP3-Baguida. Le travail  sur ce site  consistait à arracher  les  herbes bordant les deux côtés des nouveaux  caniveaux construits dans la foulée des travaux d’aménagement du 4è Lac.

Kémé Eklou, président CVD Baguida  donne  les raisons du choix de ce site : « Nous avons remarqué que les herbes ont poussé des deux côtés des nouveaux caniveaux et les riverains en profitent pour y déféquer. Cela rend l’endroit très insalubre. Alors nous avons décidé de le nettoyer  », explique-t-il.

« C’est vrai que notre site habituel, c’est les terre-pleins centraux de la route Lomé-Aného,  qui constituent une  vitrine pour Lomé.  Mais nous ne devons pas non plus négliger les autres coins de notre zone qui sont insalubres ;  c’est  pourquoi nous sommes ici ce matin », renchérit Mme Gbassakpo  Biova, présidente CDQ Adakpamé-Kponou.

Pendant que l’opération suivait son cours,  les responsables CDQ et CVD sillonnaient les maisons environnantes pour sensibiliser  les riverains sur la nécessité d’éviter la défécation dans les caniveaux. Les chefs de quartiers  étaient également mis à contribution.  «Nous voulons qu’ils nous aident à faire cesser cette pratique dans la zone », souligne M. Kémé Eklou qui espère que la sensibilisation portera ses fruits.

Pour rappel,  l’opération ‘’Lomé propre’’ est organisée toutes  les deux semaines par la plateforme des CDQ des quartiers  du Grand –Lomé, bénéficiaires du Programme de Développement Communautaire en Zones Urbaines (PDC-ZU).  Elle est appuyée par l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB), qui pilote ce programme.

L’opération mobilise environ 6000 jeunes, hommes et femmes sur 13 sites à travers le Grand-Lomé.