Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Lutte contre le tabagisme: la chasse aux anciens paquets de cigarettes est lancée!

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp


Le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur privé, Mme Bernadette Légzim-Balouki , a lancé aujourd’hui 26 août à Lomé, une campagne de communication sur la réglementation sur le tabac et ses produits dérivés. La campagne va consister en diffusion de spots , de communiqués et en insertions publicitaires sur les médias et sur les panneaux publicitaires. Il s’agit , pendant cette période , d’informer la population sur le démarrage de la mise en application de la réglementation sur la commercialisation du tabac au Togo.

L’initiative s’inscrit dans la lutte contre le tabagisme au Togo et fait suite à la loi N°2010-017 du 31 décembre 2010 relative à la production, à la commercialisation, à la consommation des cigarettes et autres produits dérivés du tabac. ” Les décrets et les arrêtés de cette loi sont disponibles. Il convient en ce moment de passer à la mise en application de ces différents textes“, a souligné le ministre en charge du commerce . “Le délai moratoire prévu au titre des avertissements sanitaires et autres spécifications sur le conditionnement et l’étiquetage du tabac est entré en vigueur depuis le 1er juillet 2014. Toutefois, les anciens conditionnements peuvent coexister avec les nouveaux jusqu’au 1er septembre 2014“, a -t-elle annoncé.

Ainsi à partir du 1er septembre prochain, tout emballage de cigarettes et autres produits du tabac, devra porter sur 65% de la surface totale de chacune des faces principales, l’un des avertissements suivants, en Français , en Ewé et en Kabyè : “La fumée du tabac nuit gravement à la santé de l’enfant; fumer provoque le cancer du poumon; l’usage du tabac provoque l’impuissance sexuelle ; fumer cause une mort lente et douloureuse”.

En outre des émissions nocives du tabac doivent être mentionnées sur l’un des côtés du paquet.

Les services de contrôle de l’Etat sont instruits pour saisir et amender tous les contrevenants aux dispositions de la réglementation sur le tabac et ses produits dérivés“, prévient Mme Légzim-Balouki.

 

 

Selon la première étude nationale sur les facteurs de risques des maladies non transmissibles , réalisée en 2010 au Togo, 53% de la population consomment le tabac. ” Il s’agit d’une prévalence cumulative du tabac fumé, du tabac non fumé et de l’exposition à la fumée du tabac”, explique Dr Agoudavi Kokou, Coordonnateur du Programme National de Lutte contre les Maladies non Transmissibles. De façon détaillée, 8, 5% des Togolais fument le tabac et exposent 33% de la population à la fumée. ” Si une personne fume dans une maison, elle expose 4 autres personnes à la fumée, ce qui fait 5 fumeurs dans la maison”, précise t-il.

(Photo: table d’honneur à la cérémonie de lancement; Mme Légzim-Balouki , 2ème à partir de la droite)