Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Lutte contre le terrorisme et son financement: la CENTIF veut impliquer les acteurs religieux, coutumiers, de la société civile et des médias

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Un parterre d’hommes de médias, de chefs traditionnels, de dignitaires religieux et coutumiers ont participé hier mercredi à Lomé, à un atelier de sensibilisation et d’information sur le terrorisme et son financement . Organisé à leur intention par la Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières (CENTIF), la rencontre vise à attirer l’attention des participants sur les dangers réels du terrorisme. Plus spécifiquement ,il s’agit de donner à ces acteurs les informations nécessaires leur permettant de mieux sensibiliser leurs fidèles , membres et le public sur les dangers du terrorisme et son financement.

Pour M. Kossi Tofio, Directeur de cabinet du ministère de l’Economie et des Finances, le financement du terrorisme est un phénomène complexe générant des conséquences graves sur le plan du développement économique, politique et social.  » Il facilite les crimes odieux et va à l’encontre du développement des institutions démocratiques, financières, éducatives, sanitaires … », a-t-il soutenu.

« La lutte contre le terrorisme reste un défit constant pour nos pays », a renchéri M. Aquitème Tchaa Bignossi, président du CENTIF-TG , avant de souligner le bien-fondé de la rencontre.  » Cette formation, causerie, sensibilisation, nous permettra malgré nos moyens limités, d’expliquer à nos disciples, le bien fondé de la tolérance , de l’acceptation de l’autre malgré nos divergences », a-t-il indiqué.

(Photo: vue partielle des participants)

Articles Récents

pub 565x370 - Lutte contre le terrorisme et son financement: la CENTIF veut impliquer les acteurs religieux, coutumiers, de la société civile et des médias