Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Lutte contre le virus Ebola : Le Gouvernement veut intensifier les mesures de prévention à l’aéroport

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Les Autorités togolaises multiplient les actions de sensibilisation et d’information dans le cadre de la riposte contre le virus Ebola dans le pays. Après les Hommes de médias la semaine dernière , le Premier Ministre Arthème Kwési Séléagodji Ahoomey-Zunu a rencontré hier mardi les responsables de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC) et ceux de la Société Aéroportuaire de Lomé Tokoin (SALT). L’objectif de la rencontre avec ces acteurs de l’espace aéroportuaire de Lomé est de faire l’état des lieux des différentes mesures prises à l’aéroport pour lutter contre cette épidémie et réfléchir sur la meilleure manière de prévention contre le virus à cette porte d’entrée sur le territoire togolais.

Le Premier ministre togolais, également président du comité de riposte contre la fièvre à virus Ebola, avait à ses côtés lors de cette rencontre, le Secrétaire général du Ministère de la Santé, Pr Gado Napo-Koura, le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Colonel Yark Damehame, et le Pr Songné Badjona, Directeur du Centre de Service de santé des Armées, également membre du comité de riposte contre cette maladie au Togo.

« Quelles que soient les mesures que vous prenez, il y aura toujours des observations et nous devons toujours rester ouverts et disponibles à toutes ces observations et ne pas les prendre comme des espèces de critiques, mais comme une volonté de tous d’améliorer les dispositions qui sont à l’aéroport », a indiqué Ahoomey-Zunu. Il a annoncé un budget pour intensifier les mesures prises à l’aéroport, au port et au niveau des frontières terrestres. « Ce n’est pas pour faire croire que le virus ne pourrait venir que de l’étranger donc qu’il n’y a que les portes d’entrée qu’il faut surveiller ; nous avons des précautions à prendre aussi intérieurement », a précisé le Premier ministre.

Pour le Directeur général de l’ANAC, Colonel Dokissime Gnama Latta , « le message est clair : il ne faut jamais baisser la garde mais toujours rester très vigilant ». Il s’est réjoui de ce que le centre d’isolement technique médical de l’aéroport de Lomé soit le tout premier certifié par l’OMS, ce qui a amené l’OACI à recommander à beaucoup d’aviations civiles, de s’inspirer de l’exemple de l’ANAC- Togo.

Le Togo n’a encore enregistré aucun cas de virus Ebola sur son territoire. La dynamique de sensibilisation de l’ensemble de la population sur cette maladie se poursuit. Pour rappel, la fièvre hémorragique à virus Ebola a déjà fait plus de 2000 morts en Afrique de l’Ouest depuis son apparition en mars dernier , selon les dernières données de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Pour toute information concernant cette maladie, la population est priée d’appeler le numéro vert « 111 ».