Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Ministère du Développement à la base : revue de 2013 et jalons de 2014

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Ce jeudi 12 décembre, s’est achevé à  Lomé, un atelier  de  revue  des activités réalisées en 2013par le ministère du Développement à la Base, de l’artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes et l’élaboration des Plans de Travail Annuel de 2014. Il s’agissait de valider les résultats et les performances obtenus au cours de l’année 2013 dans la mise en œuvre des programmes et projets  du ministère et des différents départements sectoriels, des institutions rattachées et examiner les plans de travail pour le compte de l’année 2014. Les participants ont également planché sur les nouveaux  enjeux et défis à relever par le ministère.

Ont pris part à la rencontre , des cadres du ministère, des représentants des ministères partenaires notamment les ministères de l’Economie et des  Finances, de la Planification , du Développement et de l’Aménagement du Territoire , de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, des représentants de la Présidence et de la Primature. Etaient également présents, les représentants de la BAD, de la BOAD, de la GIZ et du PNUD ainsi que  des chefs traditionnels, des présidents de CVD et CDQ.

Deux principales communications ont marqué la rencontre   à savoir : « Mise en place d’une base de données sur les interventions du ministère » ; « Techniques de mobilisation  des ressources  dans la mise en œuvre  des politiques et stratégies du ministère »

 A l’ouverture de l’atelier,  Mme Victoire TOMEGAH-DOGBE, Ministre du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et  de l’Emploi des Jeunes, a indiqué que  la rencontre , troisième édition du genre,  constitue pour  son  département  le cadre de référence unique de concertation pour évaluer les performances et mesurer le niveau de réalisation des activités planifiées . « L’exercice auquel vous vous livrerez au cours de ces deux jours, au-delà de son caractère stratégique, offrira l’opportunité aux uns et aux autres de jauger leur capacité  et leur  efficacité dans la gestion des programmes et projets dans la droite ligne des documents de nos politiques sectorielles. Ce sera ainsi l’occasion de jeter un regard rétrospectif  sur l’année écoulée  pour mesurer les efforts fournis et les limites de nos interventions », a-t-elle déclaré avant d’égrener un long chapelet des activités réalisées par son département en 2013.

L’année 2013 en bref au ministère du Développement à la Base

Au titre de l’année 2013, la lettre de mission du ministère a été organisée autour de trois grands axes prioritaires  à savoir : poursuivre l’amélioration du cadre et des conditions de vie des communautés à la base ; adopter le plan stratégique de l’emploi des jeunes et celui de la jeunesse et poursuivre la mise en œuvre des différentes actions en faveur de l’insertion socioéconomique et professionnelle des jeunes et des artisans déclinées en activités professionnelles.

Au terme de sa mise en œuvre, beaucoup de changements ont été enregistrés.  A titre d’exemples, l’installation de 20 plateformes multifonctionnelles supplémentaires et le soutien aux activités économiques de 6417 groupements à travers l’octroi de crédits qui s’inscrivent dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations vulnérables de notre pays. La validation du plan stratégique national pour l’emploi des jeunes qui permet désormais au Togo de renforcer la prise en compte des questions liées à l’emploi des jeunes. Pour le compte de l’emploi des jeunes, 1500 nouveaux volontaires nationaux ont été mobilisés, formés et déployés  sur le terrain et 12535 jeunes agriculteurs accompagnés dans l’exercice de leurs activités génératrices de revenus. En termes de ressources financières, 6.925.598.555 FCFA ont été mobilisés auprès des partenaires techniques et financiers pour poursuivre l’amélioration des  conditions de vie des communautés à la base. A cela s’ajoute la réalisation de 119 infrastructures socio communautaires. En ce qui concerne la promotion de la jeunesse, on note la construction de la maison des jeunes de Lomé et celle de Kara.

Nouveaux enjeux et défis

Il s’agit entre autres de la promotion  et l’adaptation  des outils de financement aux couches vulnérables ; la mobilisation des ressources etc.

Franck

(Photo : Table  d’honneur à l’ouverture de l’atelier)