Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Mise en œuvre de la SCAPE: validation du rapport-bilan 2013

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Après une année de mise en œuvre de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE), l’heure est au bilan. A cet effet, les acteurs de développement: représentants de l’administration centrale et régionale, des institutions de la République, des organisations de la société civile et du secteur privé, les partenaires techniques et financiers tiennent depuis ce matin un atelier à Lomé. Il s’agit pour les participants de s’accorder sur le bilan des réalisations pour l’année 2013.

Plus concrètement les participants devront aboutir à un consensus sur: l’état de la mise en œuvre de la SCAPE en 2013 en l’occurrence les performances obtenues et le bilan des réalisations telles que décrites dans le rapport; l’analyse des capacités de mise en œuvre et de suivi-évaluation; les leçons apprises et perspectives; la matrice des recommandations.

Elaboré à partir de cinq rapports intermédiaires relevant de la mise en œuvre de la SCAPE dans chacun de ses cinq axes, le rapport-bilan qui sera examiné au cours de cet atelier de deux jours , dresse l’état de mise en œuvre des projets et programmes inscrits dans la SCAPE, analyse les capacités de mise en œuvre et recense les recommandations à l’endroit des acteurs de développement.

Pour M. Mawussi Djossou Sémodji, ministre de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du Territoire, l’évaluation de la mise en œuvre de la SCAPE montre des avancées significatives à l’actif des acteurs de développement. “Toutefois, il nous faut reconnaître que des goulots d’étranglements persistent et limitent la portée des résultats. C’est pourquoi nous devons , avec un recul objectif , identifier avec précision les mesures à prendre pour lever progressivement ces contraintes“, a-t-il déclaré.

La validation du rapport-bilan ouvrira la voie à la tenue de la revue annuelle conjointe par le Conseil National de Pilotage de Développement (CNPPD) regroupant le gouvernement et les partenaires au développement du Togo, sous l’égide du Premier Ministre.

L’ensemble des activités de suivi-évaluation de la SCAPE est appuyé par le volet1 du deuxième Projet d’Appui Institutionnel (PAI 2) financé par l’Union Européenne (UE) et mis en œuvre à travers le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Ministère de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du Territoire.

(Photo: M. Mawussi Djossou Sémodji, ministre de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du Territoire)