Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Négociations commerciales dans l’espace CEDEAO: le CII renforce ses capacités

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO) est en construction dans le domaine de la libération et de la mise en œuvre du tarif extérieur commun. A cet effet, une réunion des membres du Comité Interinstitutionnel du Togo(CII) s’est tenue  les 13 et 14 novembre à Lomé. Elle s’inscrit dans le cadre de la deuxième phase du projet de renforcement des capacités en négociations commerciales(TNBC). Ce projet vise à aider les Etats membres à mettre en œuvre les structures nécessaires pour une participation plus efficace dans le commerce international. Il met en outre « un accent particulier sur une plus grande participation du secteur privé organisé et la société civile, les institutions  du secteur public ainsi que la nécessité de renforcer les liens entre les structures régionales et nationales », a déclaré Dr. Ametitovi Folli, représentant du coordonateur du projet TNBC-CEDEAO, à l’ouverture de la réunion. Pour lui, « il s’agit d’examiner le fonctionnement du comité interinstitutionnel et d’évaluer ses besoins futurs… »

Mis en place pour constituer un forum de dialogue entre les acteurs clés du Gouvernement et des institutions non gouvernementales sur la coordination et la gestion nationale de la formulation de la politique commerciale, le CII est conçu pour jouer un rôle central dans la coordination des questions de politique de commerce intérieur qui vont au-delà de la portée du ministère du commerce et de la promotion du secteur privé. Ainsi « imprégner ses membres des travaux exécutés et en cours au niveau communautaire en matière de libéralisation des échanges commerciaux et l’élaboration du TEC relève d’une importance capitale », a souligné Mme Légzim-Balouki Bernadette, ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur privé .

Les Accords de Partenariat Economique, les Objectifs du Millénaire pour le Développement  (OMD) ainsi que le rôle déterminant du Togo auprès de l’Union Africaine dans la relance de l’initiative du commerce intra-africain ont également été au cœur des débats de ce grand rendez-vous en négociations commerciales qui a bénéficié du soutien de l’Agence suédoise de coopération internationale au développement. Le travail de négociateur en matière de commerce devient plus complexe et délicat dans un environnement socio-économique de plus en plus marqué par la mondialisation et la libéralisation.