Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Office Togolais des Recettes: bientôt un nouveau système de recouvrement des taxes

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Les activités de l’Office Togolais des recettes (OTR) entrent dans leur phase décisive. A compter du 07 juillet prochain, il sera mis en place au Togo, un nouveau système de recouvrement direct des taxes à la banque. L’information a été rendue publique ce jeudi 26 juin 2014 au cours d’une conférence de presse tenue dans les locaux de l’Office à Lomé. La rencontre a été présidée par Henri Gapéri, Commissaire général de l’OTR.

 

Le nouveau système de recouvrement entre dans le cadre des objectifs de l’Office qui est de maximiser les recettes de l’Etat et de fournir un excellent service aux contribuables et autres opérateurs économiques. Ce projet est un des outils qui viendront accompagner la modernisation des administrations douanières.

Selon Franck AKAKPO, Directeur Financier de l’OTR, ce nouveau système présente plusieurs avantages aussi bien pour le contribuable que pour l’OTR et l’Etat. Au bénéfice du contribuable, le système va permettre une réduction des délais et mettra fin aux longues files d’attente lors des paiements, une efficacité et une rapidité dans les opérations de dédouanement et une amélioration des services offerts aux opérateurs économiques. Pour l’OTR, il s’agira de collecter les fonds de l’Etat avec une certaine efficacité et sécurité en vue d’éliminer au maximum la corruption, les vols et les autres risques liés à la manipulation de la liquidité. Ceci va par ailleurs, selon les explications, favoriser une traçabilité des fonds collectés et au niveau de l’Etat, l’amélioration de la trésorerie et un meilleur classement du Togo au Rapport Doing Business de la Banque mondiale.

« Le système de paiement direct à la banque est un des outils car en ne permettant plus à nos agents de manipuler l’argent, les risques qu’il y avait qu’ils se fassent  payer leurs services sont quasi nuls. Donc ce nouveau système vient apporter une amélioration dans cette lutte et la suite de nos réformes consiste à créer l’environnement global propice à la probité de nos agents », indique une note de l’OTR.

C’est le bureau des douanes du Port Autonome de Lomé qui est pour le moment retenu comme site pilote pour le démarrage de la mise en application de ce nouveau système de recouvrement qui va se généraliser à tous les bureaux de douanes. Le seul partenaire de ce nouveau système est ECOBANK. Cette institution travaille déjà sur le projet de guichet unique et donc dispose déjà de l’infrastructure nécessaire et une bonne connaissance du fonctionnement de ce système.

(Photo: table d’honneur lors de la conférence de presse: au milieu, M. Henri Gapéri,  Commissaire général de l’OTR)