Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Opération de nettoyage des grandes artères de Lomé instituée par l’ANADEB : les balayeurs de la zone CIMTOGO ont respecté la tradition samedi dernier

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

 

Samedi  08 avril 2017. Tôt le matin,  des groupes d’hommes, de femmes et de jeunes,  munis de balais, de coupe-coupe, de houe,  ont pris d’assaut le terre-plein central  de la Nationale N°2 au niveau des ronds-points du Port,  Ramatou et CIMTOGO pour  une opération de nettoyage.

Venus d’Adakpamé-Adjrométi, Adakpamé-Apéyémé, Adakpamé-Dangbuipé, Kpota-Dangbuipé n°2, Akodesséwa-Kponou, Kangnikopé, Adamavo,  Baguida et Kpogan ces balayeurs ont été mobilisés par les CDQ de ces quartiers  qui bénéficient du Programme de Développement Communautaire en Zones Urbaines (PDC-ZU), piloté par l’Agence Nationale d’Appui au  Développement à la Base (ANADEB), bras opérationnel du ministère en charge du Développement à la Base.

Ainsi, chaque premier samedi du mois,  ces quartiers  observent scrupuleusement   l’opération « Lomé ville propre » instituée par le Gouvernement. En outre, ils  organisent périodiquement  des séances  de nettoyage  sur les grandes artères de la capitale.

« Grâce à ce système, les rues de Lomé  prennent peu à peu un autre visage », se félicite Mme GBASSAKPO Biova, Présidente du CDQ Adakpamé-Adjrométi.

Ekoué Kenneth, étudiant  à l’Université de Lomé, ne manque jamais ces rendez-vous. Pour lui, ce geste est avant tout une question de citoyenneté et  de patriotisme. « Contribuer à rendre propres les rues de ma capitale, c’est ma façon de montrer l’amour que j’ai pour cette ville », affirme-t-il.

Samedi dernier, ils étaient environ 7000 balayeurs répartis sur 13 sites  dans le Grand-Lomé.

Pour rappel, 75 quartiers de Lomé bénéficient du PDC-ZU.